Médium avec + de 10 ans d’expérience, 
 flashs et cartes, Belline, Tarot Mythique, Grand Etteilla

Textes invités que j’aime bien

Sur Vénus – partie 1

Sur Vénus

https://www.hubertherrick.com/sur-venus-partie-2/ ‎

https://www.hubertherrick.com/sur-venus-partie-3-message-d-asmira-de-venus/

Publié le 15 Janvier par Aurélia LEDOUX

Vous êtes vous jamais demandé quelle est cette belle étoile très brillante qui luit si fort juste au dessus de l’horizon, peu avant l’aube, ou juste avant que ne se lèvent les autres étoiles ?

C’est Vénus ! Notre voisine si proche !

Voici quelques questions sur ce monde intrigant pour mon ami Hubert Herrick, médium et visionnaire, qui a accepté d’y répondre avec joie. 

La planète Vénus est pour ainsi dire une jumelle de la Terre, en taille et en gravité.

Néanmoins, les scientifiques considèrent qu’il s’agit d’un astre hostile et que les conditions de vie à sa surface la rendent inhabitable et très dangereuse, pour ne pas dire impossible à visiter.

Il faut savoir que tout ce qu’il est accordé de savoir aux foules non initiées est terriblement déformé et filtré, dans le meilleur des cas, quand on n’a pas affaire en lieu et place à de savants programmes de désinformation du type «écran de fumée» et «bêtises plus grandes que la toute la chaîne des Himalayas». Il suffit de dire qu’un lieu est inhabitable, dangereux et inaccessible pour que la plupart des gens s’en désintéressent, s’en détournent prestement, même, sans chercher à comprendre, ni s’interroger et réfléchir au fait que de tels propos devraient tout au contraire inciter justement à des investigations bien plus poussées…

Les rares photos de missions stellaires ayant filtré à ce jour, révèlent un astre aux paysages vallonnés, avec des volcans notamment et de vastes plaines.

Les militaires ont développé des technologies d’hologrammes multidimensionnels, sans défauts angulaires, c’est à dire qu’ils sont totalement homogènes quelle que soit la direction depuis laquelle on les regarde. Ils sont donc indétectables, sauf par des Intelligences du Dehors, plus avancées que nous, et bien sûr au moyen d’investigation parapsychique, qui s’en déjoue en quelques secondes seulement.

Les plaines sont parsemées de galets, de formations minérales où la roche semble comme rongée, comme cela est le cas en des paysages salins, semblables à Dalol en Éthiopie

On a l’impression que l’atmosphère, elle, est composée de nuages clairs en mouvement. On ressent une impression ineffable en visualisant ces paysages, la fin d’un monde et le début d’un autre.

S’il fait aussi chaud, comment se fait-il que les avant plans et arrières plans soient aussi nets ? En admettant que la chaleur soit aussi vive, il serait pratiquement impossible de prendre de tels clichés compte tenu de la turbulence atmosphérique. Les arrières plans devraient être complètement flous.

C’est exact ! Par ailleurs l’aspect volontairement désolé donné à ces paysages relève de la technique de l’épouvantail, pour écarter rapidement toute velléité de désir de faire une petite visite…

De même, compte tenu de cette atmosphère si dense, il paraît peu probable que les radars aient réussi à prendre des clichés aussi détaillés, bien plus détaillés que ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle pour les fonds sous-marins de la Terre.

Sur le plan des moyens de télémétrie, même la technologie terrienne a fait des progrès absolument gigantesques, grâce à la rétro-ingénierie, appelée aussi ingénierie inverse, lorsque de la technologie non terrestre a été récupérée sur des épaves de vaisseaux venus d’Autres Mondes et crashés sur notre planète, à partir des années 1947, au moins, et vraisemblablement bien avant encore. Il faut par ailleurs savoir que dès les années 30, les allemands étaient en contact par des moyens non conventionnels avec des Intelligences Extérieures (non positives) pour obtenir des technologies absolument inconcevables pour nous, même à l’époque d’aujourd’hui. Ces technologies sont en passe d’être dévoilées, le processus est déjà partiellement en cours, mais ce sera un choc gigantesque pour les citoyens ordinaires de le découvrir. La divulgation totale aura lieu bien avant l’horizon 2020…

Il paraît hautement invraisemblable que les missions Vénéra aient pris aussi peu de clichés et que l’on ait dépensé des sommes folles pour acquérir quelques images d’aussi piètre qualité. Où sont passées les autres images de Vénus ?

Il est bon de savoir qu’il y a un niveau de «spectacle et amusements pour gogos de bas étage», selon les nomenclatures officieuses dans certains lieux de pouvoir, et d’autres niveaux, avec l’accréditation «above black magick», de niveau 16, celui des présidents américains, ces niveaux supérieurs continuant jusqu’au 26ème niveau, soit 10 degrés au-dessus de ce qui est vaguement à portée de contrôle des institutions sensées être démocratiques. Ils donnent le pouvoir de contrôler les flux financiers et actions menées avec des budgets occultes dépassant tout ce qui peut se concevoir, car on parle de dizaines de milliers de milliards sur quelques décennies à peine… Il y a donc des budgets «effets spéciaux et grand spectacle» (poudre aux yeux), et d’autres budgets pour des technologies si sophistiquées qu’elles en confinent presque à la magie pure…

Il n’existe pas d’impression de désolation, mais plutôt l’impression en contemplant cela que ce mondes est « arrivé » me concernant. Cela est difficile à comprendre, car je devrais ressentir de la tristesse, mais ce n’est absolument pas le cas, même si l’on sent en voyant ces images qu’elles ont été abondamment trafiquées.

Ayant lu depuis peu pas mal de textes consacrés aux niveaux de peuplement supra éthériques ayant trait à la cinquième, puis la sixième dimension, en particulier sur Vénus, il existe un grand nombre de questions qui surgissent.

La première de ces questions est donc de se demander si Vénus est un monde aussi chaud que le disent les scientifiques (température de 400 degrés en moyenne au sol) ou si cela a été grandement exagéré.

Ensuite, concernant cette température, il y a lieu de se demander si des nappes d’eau chaude sous pression, comme les geysers, existent à sa surface, avec notamment des formes de vie extrêmophiles, ainsi qu’on en trouve dans le parc de Yellowstone.

Enfin, existe t-il des formes de vie biominérales, ou vie première, qui aient réussi à survivre à ces conditions de chaleur, et notamment des algues, des plantes ?

Lorsqu’on fait ses premiers pas dans le néochamanisme, on découvre un bouillonnement de vie là où on ne s’attendait certainement pas à la voir, à la ressentir, c’est à dire par exemple, dans la pierre, les rochers, les cristaux, mais aussi les lieux eux-mêmes, chacun avec leur identité vibratoire distincte et pleinement reconnaissable. Il faut aussi savoir que Tout est relié à Tout, ce qui signifie que même si on pourrait supposer qu’un lieu soit désolé, cela ne l’empêcherait nullement d’être le relais intermédiaire de formes de vie latentes, en devenir d’une future incarnation davantage «matérielle», dans la compréhension approximative que nous pouvons avoir de telles notions… Un corps planétaire lui-même, même non habité, a déjà de fortes chances d’être déjà une forme de conscience, de vie (hypothèse Gaïa étendue à quasiment tous les corps célestes).

D’autre part, est-il possible d’envisager la présence ponctuelle de missions d’étude sur la Vénus de la 3D, en particulier échafaudées par des peuples aliens en des lieux bien abrités, comme des bunkers souterrains.

Subsiste t-il des traces de peuplement vénusien appartenant à la 3 D comme cela est assez visible sur les clichés des sondes radar ?

Existe t-il encore des ruines ?

Les Intelligences du Dehors sont éminemment avisées. Elles sont pleinement capables de maîtriser des techniques d’invisibilité, et mieux encore, de pratiquer des glissements de repli temporel dans des dimensions parallèles, pour se soustraire à des visiteurs non invités, inopportuns, afin de se soustraire à leurs investigations malvenues. Il est intéressant d’évoquer ici le fait que même sur Terre, les États Unis ont réussi à développer des ICBM transdimensionnels, effectuant «un plongeon» dans une dimension parallèle non-conventionnelle pour parcourir l’essentiel de leur parcours, puis ressortir en fin de vol dans l’espace aérien conventionnel juste avant leur point d’impact, ceci leur assurant une parfaite indétectabilité et une totale invulnérabilité. Avant 2020, il devrait normalement être divulgué qu’il existe plus de 180 implantations de colonies terriennes, petites civilisations (considérées comme telles à partir de 1000 habitants), et ceci sur des corps célestes aussi étranges qu’invraisemblables, bien que ce soit la plus exacte vérité. Par ailleurs quelques études indépendantes sérieuses ont démontré que la quasi-totalité des planètes et planétoïdes, à certains niveaux de réalité (la réalité n’étant pas UNE), sont creux, d’une part, et recèlent en eux-mêmes des accès à des dimensions complémentaires, non directement accessibles depuis la 3D sans support technologique. Ce qui signifie par ailleurs que des formes de vie plus évoluées y ont accès depuis des dimensions plus hautes. Il est important de souligner ce point………

L’atmosphère de ce monde est elle respirable, ou comporte t-elle une trop grande pression, ainsi que l’affirme la NASA. Si la pression est aussi élevée, donc semblable à celle d’un océan, pourquoi a t-il été nécessaire de ralentir les missions Vénéra à l’aide d’un parachute ?

Et s’il en est bien ainsi, quel parachute peut donc résister à une température de 400 degrés, à l’acide, aux hautes pressions ?

«On ne nous dit pas tout…» – Ceci sera la Première Partie de mes réponses pour cette fois. Pour les questions restantes, je tenterai la prochaine fois un contact par channeling…

Voilà bien des questions qui méritent réponse.

Il devient à la longue lassant de lire des écrits scientifiques insipides, qui noient la vérité dans un grand verre d’eau, qui parlent d’anomalies de caméras, concernant SOHO, de parasitage, et autre blabla à peine déguisé qui ne trompe personne.

Cela décrédibilise considérablement l’intelligentsia scientifique, et nuit par ailleurs à l’avancée de la science, qui se voile la face pour ne pas avoir à étudier ces questions.

Dès lors, l’être humain s’il veut une réponse fiable est nécessairement contraint de la chercher par ses propres moyens, loin des sentiers battus tracés par les universitaires. Ces sentiers forment des méandres inexplorés, l’ésotérisme, répond lui de manière assez détaillée à ces pièces éparses d’un puzzle que tout le monde est à même de pouvoir reconstituer.

Aussi, je dis un grand merci à Hubert Herrick pour avoir accepté de répondre en toute transparence à autant d’interrogations. Ce monde brillant nous fait comme un petit clin d’œil à chaque fois que nous prenons le temps d’observer l’horizon.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu

  • que vous fassiez référence au site suivant : https://www.hubertherrick.com/

Sur Vénus – Partie 2

Sur Vénus (Partie 2)

https://www.hubertherrick.com/sur-venus-partie-1/

https://www.hubertherrick.com/sur-venus-partie-3-message-d-asmira-de-venus/

Publié le 10 Février 2019 par Aurélia LEDOUX

Message d’Asmira de Vénus 

Le contact nouveau qui se dessine ce soir, est offert gracieusement par mon ami Hubert Herrick, qui a eu la bonté de me livrer ce message très net dans son intégralité.

Le message est retranscrit ici aussi fidèlement que possible.

Il a été obtenu à partir de plusieurs images de notre belle planète sœur, et bien sûr grâce au talent très précieux d’Hubert pour faire jaillir ce lien nouveau.

Le lien est pur, net, franc, il s’en dégage une grande impression de joie, d’assurance, mêlée d’une paix agréable. L’être qui parle manifeste une grande patience, une prévenance de chaque instant, il se montre affable et empli de courtoisie.

Bonsoir mes amis, je suis Asmira de Vénus. Je suis très heureux d’entrer en contact avec vous. Tu as répondu à mes attentes en parvenant à retranscrire nos messages avec netteté. Nous sommes très heureux du travail que vous faites ici bas. Nous allons répondre à vos questions maintenant. Nous souhaitons entretenir des relations stables et durables avec chacun d’entre vous. Dans les mois à venir, vous allez vous installer de plus en plus dans des émotions d’amour et de sagesse.

Vous pouvez nous interroger sur ce que vous souhaitez savoir.

Nous pouvons vous assurer que le nombre de messages émanant de nous vont se multiplier dans les semaines et les mois à venir.

Nous voulons remercier les très nombreux lecteurs dans leur démarche d’ouverture de l’esprit et du cœur. Qui sème en son cœur les graines de l’espoir et de l’amour au quotidien, en récolte la joie et la sagesse.

Ce sont des temps nouveaux emplis d’espoir qui se profilent pour l’avenir de la Terre.

Je suis maintenant prêt pour entendre vos questions.

Si l’on effectuait un voyage de découverte sur Vénus et que l’on s’y promenait, quel paysage verrait-on se déployer devant nos yeux ?

En apparence, les paysages seraient désolés. En apparence seulement. Les conditions de vie ressemblent beaucoup à celles de la Terre. Nous appartenons à une réalité plus fluide et donc plus éthérée.

Nos vibrations sont comparables à celles de la lumière pure. Nous sommes pleinement spirituels.

Au cours de leurs différents stades d’évolution, les nombreuses civilisations peuplant le Cosmos peuvent choisir la forme d’apparence qui leur convient le mieux. Cette forme peut être plus ou moins physique, plus ou moins matérielle, jusqu’au stade pleinement subtil.

Existe t-il des formes de vie qui ont réussi à survivre au niveau de la troisième dimension matérielle de Vénus, des extrêmophiles ? Quelles sont les conditions météorologiques qui siègent à la surface de la planète ?

La pression est de 4 kilopascals et la température peut atteindre les 120 degrés. Comme formes de vie, il n’y a rien de ce que vous pouvez connaître sur Terre. Les formes de vie peuplent seulement 1 à 2 % de la planète. Elles sont très différentes de ce dont vous avez l’habitude. Il est prévu que Vénus soit terraformée dans un temps assez proche. Nous avons décidé d’interdire l’atterrissage des futures missions terrestres et notamment des sondes spatiales pour y préserver les formes de vie dans leur écrin originel. Cette étape permettra de préparer le futur ensemencement de la planète.

Il y aura désormais la cohabitation de deux plans de vie.

Quelles formes de vie se trouvent actuellement sur Vénus ? Des bactéries, des végétaux, des coraux, ou peut-être des variétés d’algues très résistantes ?

Ce sont des formes de vie proches de celles des bactéries des pierres qui possèdent un métabolisme particulier. Elles tirent leur subsistance directement de la pierre, des minéraux. (Sur votre Terre des grottes ont été découvertes avec des bactéries présentes à l’intérieur de la pierre. C’est très proche de cela, ici, sur Vénus.)

Existe-il des formes de vie végétales, avec des tiges, des parties aériennes visibles ?

Non, il n’existe pas de formes de vie aériennes. Leur retour est prévu, comme l’est la terraformation de l’ensemble du système solaire qui a été décidé par les hautes instances galactiques. Celle-ci a d’ailleurs déjà été réalisée à des endroits insoupçonnables. L’accès de l’humanité par voyage stellaire sera possible à l’ensemble du système solaire et bien au-delà.

Les paysages de Vénus peuvent-ils ressembler à des déserts, tels que ceux que l’on trouve sur Terre ? Comment se comporte son atmosphère, quelle peut être l’apparence du ciel ? Existe t-il des régions polaires très froides, et équatoriales, bien plus chaudes ?

Le ciel est assez tourmenté, les vents y soufflent de 140 à 280 kilomètres/heure. Le ciel présente un aspect blanc, gris, verdâtre, parfois bleu ou mauve. Les contrastes thermiques sont assez élevés. (Il a parlé de températures entre 45 et 120 degrés, il s’agit de celles des masses d’air, telles que je les aies perçues) Cette planète est facilement terraformable.

Il existe moins de contrastes thermiques, car l’atmosphère circule bien davantage. Il y a un brassage permanent. Ce brassage très puissant de l’atmosphère créée moins d’écarts de température que sur Terre. Au sol, les matières sont plutôt très claires, du coup elles emmagasinent moins la chaleur du soleil (comme c’est le cas sur les sols neigeux ou glacés sur la Terre), ce qui fait que la chaleur est renvoyée dans la haute atmosphère.

Il y a des mouvements de brassages à au moins trois niveaux distincts de l’atmosphère, dans les 8 premiers kilomètres, puis dans les 12 à 15 suivants, et ensuite jusqu’à la fin de la haute atmosphère.

Entre quels extrêmes oscillent les températures de Vénus ?

La température se situe entre 45 et 120 degrés. Les températures au sol sont entre moins 10 la nuit dans les zones pseudo-polaires (les pôles météorologiques se déplacent quelque peu, ne sont pas stables) et jusqu’à 55 degrés parfois, mais plus souvent des températures voisines de celles qu’il y a sur Terre dans ses régions habitables.

La zone la plus fraîche est légèrement fluctuante, elle ne se tient pas sur les pôles, comme sur Terre, mais se déplace constamment à la surface de la planète. Toutefois, la zone où la température est la plus chaude est bien située à l’équateur.

Vénus possède t-elle une zone interne avec des pôles creux, magnétiques, qui permettent notamment aux habitants de voyager à l’intérieur de ce monde, ainsi que cela a déjà été décrit dans plusieurs ouvrages ?

Nous pouvons créer des vortex là où nous le désirons sur toute sa surface. ( Ils rient ) La plupart des planétoïdes ont des pôles comme vous le savez. Le magnétisme de notre monde est cependant plus faible que le vôtre. Nous devons d’ailleurs renforcer ce magnétisme dans un avenir proche, pour créer une atmosphère plus compatible avec la vie. C’est ce qui est prévu.

Existait-il autrefois une vie matérielle comme sur Terre, qui se serait éteinte ? Peut-on donc dire que la vie présente sur la troisième dimension de Vénus, s’est effacée, et a migré progressivement au stade existentiel suivant, plus éthéré, la sixième dimension ? La civilisation de lumière qui s’y trouve est-elle semblable à ce qu’ont écrit Omnec Onec et Georges Adamski dans leurs textes ?

Il existe un fond de vérité dans les messages déjà donnés. Cela a été exagéré, transformé, mais il existe d’importantes bribes de vérité. Les habitants de Vénus ont cependant toujours été immatériels.

L’intérieur de Vénus est-il habité par des Êtres de Lumière, les êtres les plus purs chargés de protéger la planète, tel qu’il en est sur Terre au Royaume d’Agartha ?

Le contact se coupe. Le Vénusien est parti. Cela est bien indépendant de leur volonté et lié à une mauvaise connexion.

J’ajouterai qu’ils ont bien senti que c’était à regrets de part et d’autre, mais les conditions n’étaient plus favorables et le désir de recommencer est fort, de manière tout à fait réciproque.

L’explication d’Hubert : tout comme parfois les communications radios sont perturbées par les vents solaires, parmi de nombreuses autres causes, les connexions spirituelles peuvent elles aussi êtres affectées par une sorte de «météorologie» qui les perturbe. Je viens d’avoir une confirmation par plusieurs canaux différent d’informations que les Êtres évolués de l’Univers utilisent une sorte d’Internet cosmique (qui n’a rien à voir avec le notre, car celui là est naturel), et ce Web Cosmique relie les planètes et les êtres conscients qui y vivent, entre eux, leur permettant de communiquer mais aussi de voyager transdimensionnellement. Cependant il peut arriver que des facteurs perturbateurs viennent temporairement compromettre les connexions non essentielles.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu

  • que vous fassiez référence au site suivant : https://www.hubertherrick.com/

 

Sur Vénus – Partie 3 – Message d’Asmira de Vénus

Sur Vénus – Partie 3

https://www.hubertherrick.com/sur-venus-partie-1/

https://www.hubertherrick.com/sur-venus-partie-2/

Publié le 10 Juin 2019 par Aurélia LEDOUX

Message d’Asmira de Vénus

Ce message est livré ici gracieusement par Hubert Herrick qui l’a reçu entièrement. Pour cette raison, je tiens à le remercier très vivement. Je me suis uniquement chargée de le transcrire et d’y ajouter des questions.

Il s’agit d’une suite, comme annoncé lors du précédent message d’Asmira, qui a eu la bonté de nous parler de son monde. Si Vénus est la planète qui gravite en moyenne au plus près de la Terre, elle reste peu connue, voici des éléments de réponse que donnent Asmira et ses amis afin de nous éclairer.

Je suis Asmira de Vénus, je prends attache avec vous en ce jour et vous souhaite la bienvenue. Il se trouve que nous avons bon espoir.

Nous espérons que bien davantage de Terriens soient prêts à ascensionner en ce jour.

A terme, nous comptons sur le fait que plusieurs centaines de millions d’entre vous soient en mesure de vibrer bien plus haut qu’ils ne le font déjà, atteignant aisément par la suite la masse critique. Ces personnes transformeront de ce fait rapidement leur environnement, permettant un basculement effectif de la dimension planétaire.

Nous avons déjà pris attache avec vos gouvernements, mais nous avons été déçus par cette approche, nous déplorons cette attitude qu’ils n’ont cessé de maintenir par la suite.

En ce moment, il circule moins de messages sur internet, car les forces de l’ombre sont actives. Les personnes désirant prendre contact avec nous ne s’y préparent pas forcément, au niveau intérieur. Notre action sera cependant renforcée dans le mois à venir, en vue de réparer de futurs atterrissages.

Les êtres de Vénus sont-ils déjà présents sur Terre ?

Oui, nous sommes présents par l’intermédiaire de diverses entités. En raison de l’attitude inadéquate des gouvernements, nous avons testé le fait d’agir au travers de plusieurs entités transcendantes ou non. Et ce, sans nous soucier de la manière dont les messages seraient reçus. Nous privilégions des contacts privés restreints. Nous avons compris que les échanges auraient lieu seulement avec quelques êtres éclairés, ces rencontres se feront en des endroits privés, sécurisés par nous et par eux-mêmes, en face à face.

Il y aura plus de 200 émissaires correspondant à l’ensemble des nations terrestres les plus importantes. Certaines nations, qui sont plus représentatives, comporteront plus de représentants.  Leur rôle est d’instaurer une communion entre notre monde et le vôtre.

Les anomalies lumineuses visibles sur les images de SOHO appartiennent-elles à des vaisseaux Vénusiens ? Certains clichés font penser à des vaisseaux assaillis de traits de lumière. Qu’en est-il vraiment ? A quoi correspondent les traits de lumière faisant penser à des tirs ? Y a t-il eu des batailles autour de Vénus ?

Le complexe militaro-industriel commet des exactions dans l’ensemble du système solaire. Les forces indésirables ont été présentement chassées. Nous avons tenté d’installer une paix durable, qui est précaire. Les forces sombres jouent leur va tout, cela explique les difficultés de communication de ce soir. Vous pouvez vous réjouir de cette agitation, qui signifie que cette phase délicate sera bientôt terminée.

Y a t-il des bases 3D – 4D (3ème et 4ème dimension) sur Vénus, avec quelques êtres qui peinent à y survivre ? Existe t-il des vestiges, des arasements comme on peut en trouver sur les images radar ?

Tout le système solaire a été occupé par le passé. Parfois, des civilisations sont restées longtemps en place, d’autres fois, elles ont été supplantées par d’autres. Il y a eu beaucoup de destructions de batailles. Sur la 3D de Vénus, il existe beaucoup de ruines, la plupart des habitants se sont réfugiés en 5D, les autres êtres, moins avancés spirituellement, en 4D.

Les êtres de Lumière sont-ils venus aider les populations qui ne le pouvaient, à ascensionner lors de cette phase ? Ont-elles été secourues ?

Les Pléiadiens sont présents autour d’une soixantaine d’astres, dans 131 systèmes planétaires et dans trois galaxies. Ils se sont alliés à la grande Confédération Galactique dont font partie les êtres aidant à libérer la Terre. Il existait autrefois 46 civilisations interagissant avec la Terre, dont quatre étaient non alignées. Par la suite, elles ont été chassées, il en reste donc 42, dont font partie les Pléiadiens.

Y a t-il des colonies aliens sur Vénus, et notamment des «Petits Gris», comme indiqué dans certains écrits ? Ces êtres ont-ils été aidés de la même manière que les autres ? 

La Confédération laisse toujours une chance à tous les êtres qu’elle rencontre, d’évoluer. Il existe à présent des Petits Gris positifs, des cousins des êtres de Zêta Réticuli (une constellation stellaire). Nous avons tenté un programme de réhabilitation, il s’agit de présenter ces Petits Gris positifs à leurs semblables, dans l’espoir qu’ils se transforment. Les résultats ont été mitigés, mais dans l’ensemble favorables. Des expériences ont cours dans un environnement étendu, elles ont lieu sur des planètes qui y sont entièrement dédiées, spécialement choisies pour ces expériences. Le taux de réussite a été de 40 %.

Les dénonciateurs qui abondent sur internet et qui avouent avoir travaillé dans l’armée en effectuant des expériences peu orthodoxes, disent ils la vérité ? Ils parlent de multiples groupuscules extrêmement divisés, en particulier les PSS (Programmes spatiaux secrets), l’alliance des sphères et autres, mais jamais des peuples de lumière, des Vénusiens, des mondes de haute dimension. S’agit-il de désinformation pure et simple pour embrouiller les esprits ?

Les contenus de ces propos sont justes entre 70 et 80 %. Ces êtres sont manipulés par leurs propres hiérarchies ainsi que par la Confédération Galactique. Cela vise à induire en erreur les forces de l’ombre qui veulent connaître les fuites, et identifier les dissidents.

Parmi les Terriens, les plus évolués se tiennent en 3D et accessoirement en 4D. Seuls les êtres subtils des peuples les plus avancés spirituellement se tiennent en 5D. Cela bien sûr va changer. Les Terriens sont en 5D par l’esprit, non par le corps. Le futur est prometteur, il sera absolument enchanteur. Mais il ne correspondra néanmoins pas à un conte de fées, importante précision.

Par le passé, y eut-il un contact des anciens peuples avec Mars et Vénus, les planètes sœurs de la Terre ?   

Autrefois, il existait des relations entre toutes les planètes du système solaire. Toutes les civilisations vivant dans un rayon de 10 années lumière se connaissaient.

Des internautes ont identifié des pyramides sur Mars, et sur Vénus. Qu’en est-il vraiment ? Ces pyramides permettaient-elles aux anciens de maintenir ce lien, ou même de pouvoir ouvrir des passages dimensionnels ?

Beaucoup de cités et de pyramides ont été détruites par des armes à ultrasons, des rayons à énergie dirigée, que vous n’avez pas encore inventés, et des armes nucléaires.

Il existe peu d’indices restants. Lorsque le système solaire aura été libéré, beaucoup de missions d’étude auront lieu. Il existe chez nous beaucoup de vidéos HD pour découvrir ce qui a été caché. Cela sera fort intéressant. Devant l’abondance des informations disponibles, nous avons déjà prévu de compiler un mix d’informations condensées sur ce qui s’est passé, l’histoire inconnue de l’humanité, qui a trait aux 12 – 15 derniers millions d’années.

Pourquoi cela n’est-il pas fait de suite ?

Les vidéos publiées sur vos médias terrestres ne résisteraient pas plus de 24 heures à la censure de masse qui règne actuellement.

Pourquoi ne pas transmettre des images et documents par mail aux différents sites internet sérieux qui se consacrent à ces sujets ?

En Septembre 2019, une divulgation de haut niveau commencera, bien plus encore en 2020, ce sera un vrai jubilé de l’information. Il faut savoir que 41 ufologues ont été assassinés pour empêcher un début de divulgation, tout récemment.

Le vortex de l’hémisphère Sud vénusien, qui forme un creux dans la masse nuageuse, constitue t-il un point d’accès fréquemment emprunté par ses habitants pour se rendre en son intérieur ? (les lacunes polaires)

Ce n’est pas une lacune, mais il s’agit d’un entonnoir dimensionnel placé à chaque pôle qui permet à un vaisseau ou une entité spirituelle de sortir. Par cosmogéométrie dimensionnelle et magnétique, il peut exister d’autres portes pour qu’un vaisseau entre et sorte librement. Le long des lignes équatoriales, suivant un alignement particulier, il est possible de faire une translation dimensionnelle, surtout en présence de pyramides.

Sur la Terre, les vortex polaires (qui constituent une zone libre des radiations de la ceinture de Van Allen) ont-ils été utilisés pour envoyer des fusées sur la Lune ? Les missions Apollo avec alunissage d’un équipage et de matériel ont-elles vraiment eu lieu ? Ou n’ont-elles été que poudre aux yeux jetée à la face des citoyens du monde ?

Cette zone permet en effet d’échapper à la ceinture radiative de Van Allen. Il s’agit d’une mesure de précautions employée lors des missions lunaires. La conquête lunaire a bien été un simulacre, mais dans le même temps des programmes d’abord allemands dans les années 30, puis américains en 1945, avaient déjà permis d’alunir. Ces programmes sont inconnus du grand public. Personne ne connaît les véritables activités qui ont été mises en route sous le couvert de ces missions. Quatre lignes de divulgation principales auront lieu à la fin de l’année 2019, pour révéler leur contenu.

Le contacté Adamski et d’autres auteurs décrivent une civilisation lumineuse, très paisible, qui se soucie beaucoup de notre monde, de notre temps. George Adamski a t-il voyagé sur Vénus ? Qu’en est-il des Vénusiens à l’heure actuelle ?

Ce que nous pouvons dire, c’est que cet univers est vivant. Tout vit dans l’infiniment petit et l’infiniment grand. Le soleil est conscient des formes de vie qui habitent la surface de chaque planète. Il tente ainsi de minimiser l’impact des tempêtes solaires par rapport à la vie. Tout interagit constamment dans le but de protéger la vie et favoriser son évolution permanente. Les êtres des  niveaux dimensionnels les plus élevés aménagent toujours un environnement énergétique accueillant propice à la vie. Lors que les planètes deviennent aptes à héberger des formes de vie, la vie première vient les habiter, ce qui engendre aussitôt une mutation de tous les corps énergétiques de chaque planète.

Il existe deux niveaux de vie, un niveau physique, et un deuxième, biophysique et énergétique. Le deuxième contrôle toujours le premier afin que la vie ne soit pas détruite. Il existe cinq éléments principaux, même si chez nous ils n’ont pas la même appellation, cela se rapproche fortement de ce que vous avez défini comme les cinq éléments dans votre occultisme terrestre (eau air terre feu éther).

Existe t-il des interventions effectuées près de Jupiter et du Soleil, afin d’empêcher des vaisseaux miniers de s’approprier des gisements d’antimatière ou de tritium, comme exposé sur certains sites internet ? Des vaisseaux ont-ils agi pour réprimer certaines velléités guerrières/minières dans ces régions ?

Les vaisseaux sont présents partout, mais nous n’avons pas connaissance de ces faits en détail. Nous sécurisons tout le système solaire. Nous empêchons certains êtres présents sur votre monde de fuir, afin qu’ils soient prochainement jugés, puis extradés ou désassemblés.

Nous avons été heureux d’établir cette communication ce soir, assez difficile, avec vous. Nous reviendrons pour offrir des messages plus nets. Nous vous saluons et vous disons à bientôt pour d’autres messages d’une teneur très importante.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

CONTACTS AVEC LES PETITS GRIS NÉGATIFS et avec les Petits Gris Positifs

Les aliens sont ces créatures chétives, mystérieuses et qui pourtant vous fascinent. Par ce message, il s’agit de donner un aperçu d’expériences médicales pratiquées à l’encontre de l’espèce humaine par le passé. A l’heure où la radiance terrestre est en hausse, beaucoup d’aliens «Petits Gris» ont été contraints de fuir, ou ont été atteints par de graves affections.

Notre compassion pour les victimes de ces tristes expériences est immense, ainsi que pour l’espèce des «Petits Gris», ou des Reptiliens, qui s’est perdue en chemin.

En effet, ces êtres nous ont maintes fois prouvé qu’il était possible de changer, comme vous pourrez le voir par la suite. Il existe des aliens qui se sont vivement opposés à ces expériences génétiques, en refusant les ordres de leurs supérieurs.

Aussi ce témoignage ne vise t-il pas à heurter ou à choquer, mais à offrir un nouvel éclairage sur ces événements traumatisants.

Avis aux âmes sensibles, veuillez vous abstenir de lire ce qui suit si cela est trop pénible. Et pour ceux qui le souhaitent, il est nécessaire de lire cet exposé jusqu’à la fin pour bien en mesurer toute la profondeur.

Dorian et les êtres de Lumière (introduction de Aurélia Ledoux.)

***

Témoignage exclusif, Par Hubert Herrick

De tous temps, en tous lieux de la Terre, parmi toutes les cultures et peuples, des contacts ont été rapportés avec des êtres venant d’un monde différent de la Terre, et il ne s’agit aucunement de mythes ou de fictions.

Dans les temps modernes, et notamment depuis la seconde guerre mondiale, il y a eu une très forte recrudescence de survols, visites au sol, contacts rapprochés, voire même enlèvements à visées positives («ravissements») ou négatives («abductions»).

Dans la plupart des cas, ces contacts sont positifs. Mais il est n’est pas possible de passer sous silence d’évidents contacts et enlèvements négatifs qui ont d’ailleurs été à la fois couverts (dissimulés) et permis par plusieurs puissances en place. Il vient cependant d’être normalement mis fin à ces pratiques, d’une part, et d’autre part, la divulgation globale, ainsi que des procès de très très grande ampleur, auront prochainement lieu (avant l’été 2019), moment où le grand public commencera à en être informé…

À l’Automne 1995, il m’a été donné de vivre une expérience assez édifiante et profondément transformatrice, au contact des Petits Gris… Et je vais vous en donner le récit le plus fidèle et détaillé que possible.

Je venais de terminer une soirée bien ordinaire et j’allais me coucher. La nuit allait se passer normalement (sommeil profond), jusqu’à 4 H 15 du matin à peu près. Je me suis alors retrouvé dans ce qui RESSEMBLAIT tout d’abord à un état de rêve lucide ET une sorte d’état somnambulique MAIS LUCIDE, où il m’était suggéré de me lever pour aller dans la salle à manger, d’allumer la télévision et de commencer à la regarder. Je le faisais, mais les canaux étaient sans émissions, il n’y avait que de la «neige électronique» à regarder. C’est alors que deux mains APPAREMMENT familières se posaient sur mes deux épaules, me laissant croire qu’il s’agissait d’une personne de la famille. Mais lorsque je me retournais, il s’agissait d’un Petit Gris qui me tenait alors très fermement par les épaules. C’est à ce moment précis que le décor habituel de la salle à manger s’évanouissait pour devenir lui aussi semblable à l’énergie informe qui occupait l’écran de télé sans émission. J’étais alors instantanément transporté dans un bloc opératoire ressemblant à une cuisine de collectivité, entièrement faite d’aluminium (ou une matière d’apparence identique).

Je n’étais pas libre de mes mouvements. J’étais sanglé sur une table d’opération, et au moins 4 Petits Gris m’entouraient, s’affairant tout autour de moi. Derrière moi, un autre Gris plus trapu, d’un mètre 80 ou 90 supervisait la scène. On sentait que plus loin, derrière des verrières d’observation, d’autres activités étaient supervisées.

Très rapidement, une sonde de cœlioscopie était introduite par mon ombilic (nombril) et me causait une certaine douleur physique. J’étais sous l’emprise parapsychique du plus grand des Gris qui cherchait à altérer mes perceptions et ma volonté, mais ne parvenait pas à empêcher ma douleur de devenir plus grande. C’est grâce à cette dernière que je parvenais à me mettre en colère intérieurement et que je sentais le contrôle du Grand Gris sur moi commencer à totalement céder. Je reprenais le contrôle de ma perception habituelle et de ma volonté, et retrouvais également ma force physique. Les sangles cédèrent, mais la sonde opératoire était toujours enfoncée par mon ombilic, et je me souviens avoir brièvement souffert en m’échappant de la table et en extrayant cette sonde de manière inappropriée. Cela faisait plus de 20 secondes que les Petits Gris épouvantés par mon «réveil» avaient fui dans les salles de contrôle voisines, laissant seul le Grand Gris tenter de contrôler l’incontrôlable. Le plus stupéfiant est que je me suis senti comme tomber dans le vide et que je suis alors repassé à travers le toit et tous les planchers de l’immeuble où j’habitais à l’époque, pour atterrir assis sur mon lit, cœur battant.

Je me retrouvais «téléporté» dans mon lit, trempé de sueur, le nombril en sang et largement gonflé, également couvert du même gel bleu ciel que celui que l’on passe sur le corps des patients pour une échographie. Mais j’étais surpris de découvrir que ce gel pétillait un peu comme de l’eau pétillante, sa consistance plus épaisse mis à part. Et qu’il se dématérialisait rapidement. En moins de 3 minutes, plutôt à peine plus de 2, il n’y avait bientôt plus rien du tout.

Je restais avec une certaine douleur au nombril, et le ressenti que mes viscères avaient été malmenées. J’étais trempé de sueur, et les draps étaient largement mouillés. Quelques petites taches de sang marquaient les draps également. Mon cœur a mis près de 4 minutes à se calmer, lui qui n’avait cessé de battre à tout rompre depuis mon évasion de la table et du bloc opératoire, sous l’effet de la douleur et de ma colère (bien légitime). Je regardais l’heure après 2 minutes de stupeur, et il était 4 H 30 du matin…

J’étais épuisé et choqué, tombant rapidement dans un profond sommeil réparateur et libérateur, après m’être assuré que le cauchemar était pour le moment terminé.

Je me suis alors réveillé peu avant 8 heures. Mais je n’avais pas rêvé. Mes draps étaient tachés d’un peu de sang. De la poudre de sang séché était visible dans et autour de mon nombril qui était assez douloureux, ainsi que des traces d’essuyage de sang avec mes propres doigts eux aussi tachés. La région de mon ombilic était rouge, irritée et un peu dilatée. J’avais mal au ventre. Nous étions dans la dernière semaine de Septembre.

15 jours se sont passés, peut-être même un peu moins. Comme j’avais toujours mal au ventre et dans la région du nombril, je me décidais à consulter un gastro-entérologue. Il fut très facilement diagnostiqué une double hernie étranglée qui nécessitait une opération la plus rapide possible. J’étais en risque d’une occlusion intestinale vraiment dangereuse. Le problème se situait au niveau du nombril et quelques centimètres au-dessus. J’ai donc dû être opéré, cette fois sur Terre, par une équipe médicale tout ce qu’il y a de plus conventionnel et ordinaire. Le chirurgien a dû «démonter» puis reconstituer mon nombril, et également m’inciser quelques centimètres au-dessus, pour remettre en place ce qui devait l’être. (Pour information, je dois dire que cette région précise de mon corps m’a ensuite fréquemment fait un peu souffrir pendant près de 25 ans… !)

Lorsque j’ai vécu cette première expérience, j’ai été tout autant effrayé qu’émerveillé, tout autant furieux que satisfait de l’avoir vécue, et plutôt content de mon sort malgré tout. Pourquoi ? Pour de très nombreuses raisons que je vais soigneusement détailler ici, une par une.

– Être enlevé malgré soi par surprise au cours d’une altération perceptive de la réalité et sous l’emprise d’un contrôle parapsychique annihilateur de volonté, n’est pas une chose agréable. Mais retrouver le contrôle de ces perceptions et de cette volonté, est très gratifiant et réconfortant. C’est chérir la valeur de ce qu’on a perdu puis retrouvé. Et être fier d’avoir pu rétablir SEUL contre plusieurs sa situation.

– Être enlevé par des êtres venus d’Ailleurs, embarqué à bord d’un vaisseau, est une expérience qui change pour toujours votre vision de la réalité et de la vie. Quoiqu’on en dise, c’est hautement stupéfiant et extraordinaire, la première fois…

– Passer à travers un mur est une expérience qui fait tomber pour toujours les modes de fonctionnement du mental, de la logique, de ce que l’on appelle «les croyances», les «opinions» ou la formation du «jugement intérieur». J’ai su ce jour là que pour toujours, plus rien ne serait comme avant.

– Emporter sur mon corps des traces d’irritations et de sang, un gel médical (même si il s’est par la suite «évaporé»), a constitué pour moi une série d’éléments tangibles, réconfortants et décisifs.

– Enfin, les douleurs persistantes et la nécessité de passer par une opération, celle là conventionnelle, pour remettre en place qui avait été déplacé par la sonde alien, a été une preuve des plus incontestables que je n’avais pas rêvé, ni rien imaginé.

C’est là que j’ai compris que plus jamais je ne pourrai faire confiance en la plupart des gens, pour ce qui est de comprendre, expliquer, rassurer, aider, chercher à en savoir plus, enquêter, divulguer, soigner, réconforter, et échanger entre personnes sensées, avec humanité, compassion, curiosité, bienveillance, de manière avisée et compétente.

Un très grand moment de solitude pour moi. Mais le début d’une saga extraordinaire, aussi…

Car cela ne devait pas être mon seul «contact».

Deux mois plus tard environ, vers la fin de 1995, j’étais de nouveau enlevé, cette fois pour subir un test de nature psychologique et émotionnel. Je me réveillais sanglé sur un fauteuil médical, la tête environnée par une sorte de casque inducteur qui m’entourait sans me toucher, sans m’enserrer. Il y avait quelques capteurs posés sur moi ici et là dont je ne me souviens qu’à peine, car j’étais bien plus étonné par tout le matériel de laboratoire qui était devant moi, sur un large pupitre qui ressemblait à ce que l’on aurait pu voir dans un studio d’enregistrement numérique. Il s’agissait cependant bien sûr de matériel plus ou moins médical et scientifique. Mais alien, et indéchiffrable pour moi.

C’est alors qu’il m’a été imposé un test auquel je n’ai pas pu me soustraire. Il m’a d’abord été montré des symboles très basiques consistant en des visages schématisés exprimant une émotion humaine usuelle, tandis que dans le même temps, l’inducteur qui entourait ma tête me faisait vivre cette émotion délibérément injectée, totalement contre mon gré, de manière très amplifiée et artificielle, dans mon psychisme. Je subissais une fois de plus ! Plus d’une vingtaine de ces «émoticônes» défilaient, d’abord lentement, puis de plus en plus vite, tandis que j’éprouvais donc malgré moi dans un premier temps les émotions correspondantes. Mais les expérimentateurs se mirent soudainement à me confondre en ne faisant plus du tout correspondre les symboles avec ce qu’ils me forçaient à ressentir de manière induite. Je voyais les équipements du laboratoire s’affoler et changer de couleurs (sans rien comprendre), et les expérimentateurs derrière les vitres, s’étonner, s’amuser, me regardant de plus en plus fixement, déchiffrant mon regard et mes expressions, à la fois goguenards et surpris de mon désarroi. Tandis que les changements d’émotions allaient de plus en plus vite dans un insupportable défilement. Cependant, de nouveau, un début de colère commençait enfin à s’emparer de moi, me permettant de me soustraire de manière salvatrice à cette expérimentation forcée de bien mauvais goût. Mon enlèvement fut ainsi soudainement interrompu, tandis que je me retrouvais instantanément sur mon lit, le cœur battant à tout rompre, trempé de sueur à en mouiller mes draps, comme si j’avais vidé une carafe sur mon lit. Une nouvelle fois, il était 4 H 30 du matin !

Ce n’était pas encore tout à fait terminé pour moi, car je devais avoir droit à un ultime test de contrôle psycho-émotionnel, assez ressemblant au précédent, et quasiment dans le même laboratoire, si ce n’est que le test consistait cette fois en projections «vidéo» télépathico-sensorielles forcées, m’imposant de visionner des scènes peu agréables d’accidents, de catastrophes et de mauvais traitements. Je réussissais assez rapidement à me soustraire du banc-test technologique qui m’imposait ce traitement peu délicat, mais pas encore à m’enfuir du laboratoire comme la fois précédente. Cependant, ma colère commençait à bien grandir, et je découvrais dans le même temps qu’un grand nombre d’écrans traçaient des sortes d’électroencéphalogrammes très très élaborés, multicolores, multi-tracés, multidimensionnels aussi, sur une vingtaine au moins d’écrans, certains montrant des courbes analogiques, d’autres des histogrammes, d’autres des figures abstraites ou fractales produites par mon activité cérébrale. Il y avait au moins 4 contrôleurs «Grands Gris» pour maintenir ma psyché sous LEUR domination, le plus longtemps possible, mais ma colère était forte, bien forte oui. Et je voyais ces «laborantins» à la fois contents de l’enregistrer, mais cédant à leur tour sous les assauts de plus en plus puissants du retour à MA domination sur ma condition existentielle. Ils me laissaient alors ainsi ME soustraire malgré eux de leur emprise sur moi, à la fois assez satisfaits des enregistrements obtenus, mais déçus de ne pas avoir pu tout maîtriser comme ils l’auraient assurément souhaité. Les tracés échappaient visiblement à leur compréhension. Tous les mystères de mon être n’étaient pas compris. Ni le pourquoi et le comment de ma reprise de contrôle face au leur…

Je venais enfin de parvenir, sans le savoir, à mettre fin à la partie «laborantine» de mes rencontres TOTALEMENT INVOLONTAIRES avec les Petits Gris. Mais je n’en avais pas encore tout à fait terminé avec eux…

Une fois, près de 4 mois plus tard à peu près, je me promenais en forêt, et je sentais que les Petits Gris rôdaient, très proches de moi, d’abord dans le ciel, puis tout autour de moi, sans les voir. Je percevais leurs ondes psychiques télépathiques d’investigation et de tentative d’emprise sur moi. Cependant, je réussissais INSTANTANÉMENT à établir une sorte de barrière de sécurité mentale et spirituelle, totalement alerte et aux aguets, dans un état d’éveil et d’une sorte de «colère préventive» qui m’avait précédemment permis de m’enfuir victorieusement pour mettre fin à mes mésaventures.

Un phénomène quasiment identique eut lieu dans les mêmes circonstances peu de temps après, (promenade en forêt et tentative d’enlèvement), mais je recevais le message que d’autres êtres de l’Espace, EUX BIENVEILLANTS, me protégeaient, montaient la garde, m’escortaient, et me soustrairaient désormais à ce type de contacts désagréables, non autorisés par ma personne, non éthiques, désagréables et même plus ou moins douloureux pour ma personne. «Tu vas désormais apprendre à te protéger efficacement de ces êtres. Ils ne pourront plus t’atteindre», recevais-je télépathiquement. Avec une vibration bienveillante pleine d’assurance dans son expression, et de soutien moral dans sa détermination, même si elle ne fut pas prononcée mais simplement pensée avec intensité et clarté…

Près de 6 ou 8 mois plus tard, j’étais attaqué un début de soirée dans ma chambre, ressentant une vive douleur au nombril pendant près de 40 minutes, sentant ces êtres essayer de travailler sur moi de manière transdimensionnelle sans y parvenir, tandis que d’autres êtres eux bienveillants essayaient d’empêcher la chose avec une réussite mitigée. Je faisais de mon mieux pour essayer de me dégager d’eux et de faire diminuer ma douleur de mon mieux. Ce fut, fort heureusement la dernière de mes déconvenues de ce genre. J’en suis à m’interroger sur le but poursuivi à ce moment là : récupérer un implant ou en poser un ? Procéder à un prélèvement ou effacer des traces ? Vérifier quelque chose ? Je n’en sais absolument rien…

Il me fut alors permis, les mois suivants, de vivre d’autres expérience spirituelles, sans AUCUN RAPPORT, mais qui me permirent cependant d’élever assez largement les vibrations de mon être, me permettant de détecter très à l’avance l’arrivée des Petits Gris TRANSDIMENSIONNELS, tout en percevant également que j’étais désormais d’un niveau vibratoire supérieur à eux, ce qui me permettait de me soustraire à tout risque d’attaque ultérieure. OUF… !!!

Pour ma part, je n’ai pas eu d’autres contacts avec les Petits Gris, mais je ne voudrais cependant pas rester sur un récit seulement négatif à l’égard de ces êtres. Car il faut savoir DE SOURCE SÛRE ET DOCUMENTÉE que beaucoup d’autres Espèces de Gris dans l’Univers sont elles BIENVEILLANTES, ÉTHIQUES, SECOURABLES, évoluées et très positives.

Sur Terre, on peut découvrir des témoignages intéressants au Brésil, dans la province de Minas Gérais, dans le secteur des mines. Il a été relaté des accidents de mines, avec effondrements, explosions et incendies, où des Petits Gris positifs ont sauvé la vie de très nombreux mineurs. D’autres fois, quelques cas de crashs d’avions privés dans la jungle brésilienne ont été l’occasion pour quelques passagers chanceux d’être également secours par eux. On peut également ajouter quelques interventions lors de plusieurs accidents de la circulation, chocs frontaux entre véhicules légers, accidents de cars, accidents de chauffeurs routiers. Avec des blessés très graves qui n’auraient pas dû survivre mais qui ont été remarquablement désincarcérés et soignés de blessures extrêmement critiques par des Petits Gris très bienveillants, secourables et efficaces. Avant l’année 2000, il existait sur Internet quelques sites avant-gardistes en portugais, anglais et français qui relataient ces quelques témoignages très intéressants. Mais ils n’ont hélas pas survécu à la marche du temps, et je ne les ai jamais retrouvés par la suite… Je me souviens de cette phrase qui m’a marqué : «N’ayez aucune crainte ! Nous déplorons les méfaits de nos cousins génétiques qui nous ressemblent tant en apparence. Nous ne vous ferons aucun mal, nous sommes là pour vous aider et vous sauver si besoin.» Il me revient également en mémoire la phrase de l’un de ces petits Gris Positifs : «Nous faisons partie d’une alliance de civilisations évoluées, et dans un temps futur, peut-être, pourrons-nous venir auprès de vous pour partager le Meilleur de ce qui est à notre disposition. Nous venons en paix et dans la Bienveillance.»

Ainsi se termine cette première contribution bien étrange mais absolument authentique. Je reviendrai bientôt pour un prochain partage plus bref de quelques autres expériences, brèves elles aussi, mais variées et cette fois très positives…

A très vite…

Les Intelligences du Dehors

Interview de Hubert Herrick

Publié le 16 Septembre 2018 par Aurélia LEDOUX

Sur les peuples stellaires (exclusif)

Après une lecture agréable, j’ai découvert l’article suivant consacré aux arbres et disponible ici avec l’autorisation de son auteur :

Suite à sa proposition gracieuse de voyance, Hubert a accepté très aimablement de répondre à mes questions nombreuses sur les intelligences des autres mondes. Je ne pensais aucunement qu’il aurait la bonté de le faire. Ce n’était qu’une première conversation, voici pourquoi les questions peuvent paraître assez simples.

Voici pour vous, son exposé très subtil concernant leur présence, avec de plus ses révélations bienvenues sur notre époque, notre rôle à tous.

– Bonjour/Bonsoir Aurélia. Je vais répondre à toutes vos questions de mon mieux.

– Ma curiosité est surtout dirigée vers les autres peuples, les planètes proches de la Terre.

– Concernant les peuples et planètes proches de la Terre, c’est difficile de le dire, et c’est un peu une question piège, car en fait les Intelligences du Dehors, infiniment plus évoluées que les habitants de la Terre et les prétendus «puissants», vont et viennent partout où elles le souhaitent, en invisibilité si nécessaire, donc il est plus que difficile de dire qui est quoi, qui est où. Ces Êtres extérieurs infiniment intelligents et bienveillants sont partout Chez Eux, et agissent comme ils l’entendent, sans avoir à se soucier des civilisations primitives qui pourraient les gêner, surtout quand leurs technologies désuètes et bricolées n’y résisteraient pas plus de 15 secondes. Nous avons donc des Amis Invisibles presque derrière chaque rideau, pourrait-on dire, et c’est plus qu’une simple image.

– J’ai aussi une grande curiosité bien sûr pour les présences que je sens près de moi, sans parvenir à les voir de mes yeux éveillés. Alors oui, si vous pouvez répondre à cela, ce sera une très grande joie.

– Il y a plein de Présences autour de nous, et elles sont de toutes sortes. Il y a tout ce dont parlent l’ésotérisme et l’occultisme, mais ce n’est pas forcément utile et judicieux d’aller chercher dans ces savoirs trop théoriques. Il est plus judicieux de se fier à ses ressentis, en veillant à savoir tout de suite qui est là, si possible, en termes de qualité de vibrations, d’intentions, d’évolution. Chercher à ressentir s’il y a de la Bienveillance et l’Amour.

Ensuite, on peut alors être face à pratiquement tout : un Terrien défunt, un animal désincarné, un esprit de la Nature, un alien avec ou sans corps. Cela peut encore se compliquer avec des êtres incarnés, mais de toutes natures, qui peuvent pratiquer la projection à distance. Une manière de venir sans être vu – quoiqu’il y ait une projection de quelques particules d’esprit, les psions photoniques, que les scientifiques détectent désormais, ce qui prouve très bien que tout ceci peut maintenant être étudié sur une base parfaitement tangible et concrète.

Alors quand vous me demandez si élémentaux et êtres subtils vont êtres visibles pour les humains, je dis, oui, ils le sont depuis des siècles, les Aborigènes d’Australie, les Amérindiens natifs américains d’origine, les Chamans d’Amérique du Sud ou de Sibérie, de nombreux êtres dans différentes cultures, ont toujours eu des liens très puissants avec la Nature et les INNOMBRABLES formes de vie qui s’y trouvent.

Étant donné que la science officielle publiquement disponible est très pauvre, frustre, déformée, orientée, non objective et partisane, ce n’est pas par là qu’il faut regarder. Tout est à réinventer !

L’ésotérisme et l’occultisme sont trop fantasques, à dépoussiérer, démystifier et moderniser largement.

«Savoir n’est pas connaître.» Un savoir est théorique et demande donc à être validé dans la pratique; il existe tant de FAUX savoirs…

«Savoir n’est pas connaître». Je vais prendre un bon exemple. Beaucoup pensent savoir qu’il existe trois chocolats : le blanc, le noir et le chocolat au lait. Et bien c’est faux, ils «croient savoir». Or, comme je l’ai indiqué, le savoir n’est pas valide, et la croyance encore moins.

Le chocolat blanc est une fantaisie de soja au sucre, il ne s’agit donc pas d’un chocolat à proprement parler. L’appellation est impropre. Il reste donc les deux autres chocolats. Mais ce n’est pas tout.

Vous connaissez sans doute ces chocolats pour en avoir mangé. Donc, d’une, vous le savez, de deux, vous les avez goûtés, donc vous connaissez. Cependant, il en existe un troisième, ce que vous ne saviez pas, et vous n’en avez pas encore goûté, donc vous ne connaissez pas. Il s’agit du chocolat au carou, qui donne un chocolat rouge. Il ne s’agit donc pas d’un chocolat fourré mais d’un chocolat à part entière. 

Voilà expliquée la différence entre savoir, «croire savoir», croire et connaître. Il y a du boulot pour toute l’humanité… !

Comme nous vivons dans un monde confus et trompeur, et que les livres à disposition sont loin d’être fiables, il est bien plus judicieux de «prendre son scaphandre» pour aller mener ses petites aventures exploratoires dans l’Invisible. Avec prudence, bien sûr. Mais les bonnes fréquentations amènent les bonnes protections. L’invisible est un monde très intelligent et bienveillant qui assure sa propre police spirituelle. Absolument rien à voir avec ce qui peut se pratiquer sur la Terre

– Il y a surtout de ma part des questions qui concernent les autres formes de vie et l’avenir de la Terre, d’une manière générale.

– Pour ce qui est de l’avenir de la Terre, je peux vous dire qu’il devrait normalement s’annoncer sous les meilleurs auspices.

J’ai un ami très proche qui a écrit un roman d’anticipation sur cette question très précise entre 1996 et 1998. Il a été édité autour de 2008 par une maison d’édition bidon et pas très sérieuse. Mais je vais m’occuper de le faire ressortir en bon lieu, car il doit absolument être connu. Je peux en attendant vous guider vers ce que Chico Xavier, un médium brésilien mondialement célèbre, nous a promis, suite à des contacts qu’il a eu : si nous réussissons à passer le cap de Juillet 2019 sans guerres majeures, alors le Grand Cosmos enverra des civilisations extrêmement évoluées au secours de la Terre. La face du Monde humain terrien en sera donc radicalement et définitivement changée dans un Très Bon Sens. Voici un lien vidéo qui présente cela : https://www.youtube.com/watch?v=m1TzDfr77Z8

Je peux également vous assurer qu’il existe des civilisations extérieures à notre monde, extrêmement évoluées, qui veillent à ce qu’il ne puisse y avoir d’embrasement de la sorte. Le visage de la Terre devrait normalement changer dans moins de temps qu’on ne le pense, et pour Le Meilleur…

Vos propres écrits laissent transpirer cet espoir fondé, du fait de votre évidente sensibilité à capter des informations issues de nivaux élevés et bienveillants. Vous avez donc une confirmation de vos bonnes méthodes et habiletés. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle vos textes m’ont plu et que beaucoup sont chez moi en copie (tout comme on peut le faire en ne les modifiant pas, en précisant leur source, leur auteur et en gardant les liens d’origine intacts).

Pour ce qui est des contacts à distance et des projections, ils sont bien sûr possibles. Certaines grandes puissances, derrière les rideaux, ont pratiqué des expériences de vision à distance, sortie hors du corps éveillée contrôlée. Les résultats ont été au-delà de toute espérance. Les expériences ont même été menées avec des universitaires civils, pour tenter de mettre au point certaines méthodes utilisables à différentes fins.

Il faut cependant indiquer que seules les pratiques menées avec cœur, bienveillance et spiritualité peuvent donner les résultats les plus amples et magnifiques. Ce qui disqualifie toutes les initiatives venues de personnes malintentionnées. De toute façon, comme je l’ai déjà indiqué tout à l’heure, Le Grand Cosmos surveille, et les Intelligences du Dehors aussi. Les bonnes fréquentations amènent les bonnes protections. Les Amis spirituels ont d’autres amis spirituels et peuvent à leur tour vous les présenter, s’inviter chez vous en découvrant un nouveau canal de valeur et de bonne volonté (il n’y en a pas tant). Tout ceci est INCOMMENSURABLE et il n’existe aucune prétendue «puissance» (qui sont toutes mesquines, minuscules, rigides, sclérosées et vainement paranoïaques) qui pourrait résister plus de 3 minutes à ce qui s’en vient. L’invisible est un monde très intelligent et bienveillant qui assure sa propre police spirituelle et ses propres «recrutements»… Rien de tout cela n’a lieu par hasard. La lumière veille… ! Il ne s’agit pas de science fiction bon marché mais de choses que des dizaines de milliers de personnes expérimentent jour après jour, de plus en plus nombreuses, et pour beaucoup silencieuses encore – ce qui pourrait changer.

Et bien sûr, je m’intéresse beaucoup au fait de mieux vous connaître. Accepteriez-vous de me parler de vos activités, de vos lectures ? Voici qui serait bien pour commencer.

– Pour ce qui est de mes activités, ma foi, je me présente sur mon site, www.hubertherrick.com sans fards ni restrictions. Il y a deux interviews, ma façon de travailler, ma vision des choses… Qui m’aime me suive. J’ai le projet dans un futur que j’espère assez proche d’élaborer une bibliographie pour permettre aux personnes intéressées de «déployer leurs ailes» et de s’épanouir dans leurs facultés avec plaisir et réussite.

Bien cordialement et avec plaisir !

Hubert Herrick

Publié dans Articles

voyant médium parapsychologue


Quart Sud-Est, Rhône-Alpes, Ardèche, 07, Drôme, 26, Isère, 38, Loire, 42, Haute-Loire, 43, Puy-de-Dôme, 63, Vivarais, Massif Central, Auvergne-Rhône-Alpes, Cévennes, les Boutières, Bas-Vivarais, Haut-Vivarais, Vallée de la Drôme, Tricastin, Drôme Provençale, Forez, Lyonnais, Terres Froides, Vercors, Valentinois, Livradois, Livradois-Forez, le Puy-en-Velay, Clermont-Ferrand, Issoire, Saint-Étienne, Privas, Lyon, Valence, Grenoble, Montélimar, Aubenas, Largentière, Crest, Die, Romans, Vienne, Saint-Chamond, le Dauphiné, Dauphiné-Vivarais, Annonay, Tournon-sur-Rhône, Nyons, Bourg-de-Péage, Romans-sur-Isère, Tain-l’Hermitage, Belleville, Villefranche-sur-Saône, l’Arbresle, Neuville-sur-Saône, Rillieux-la-Pape, Décines-Charpieu, Meyzieu, Bron, Saint-Priest, Irigny, Grigny, Givors, Brignais, Oullins, Roanne, Mably, Montbrison, Feurs, Veauche, Firminy, Yssingeaux, Brioude, Riom, Thiers, Ambert, Châtelguyon, Cournon-d’Auvergne, Chamalières, Beaumont, Aubière, Gerzat, Roussillon, le Péage-de-Roussillon, Villefontaine, Bourgoin-Jallieu, la Tour-du-Pin, Rives, Voiron, Tullins, Moirans, Saint-Marcellin, Voreppe, Meylan, Sassenage, Fontaine, Échirolles, Eybens, Saint-Martin-d’Hères

 

Avatar, un film illustrant la reconnexion avec la Mère

Avatar, un film illustrant la reconnexion avec la Mère

Publié le 20 Septembre 2015 par Aurélia LEDOUX

Le droit à vivre libres des Na’vis

Bien des choses ont été écrites sur le film Avatar, du brillant réalisateur James Cameron.

Des choses souvent bien dures, voire calomnieuses, pour un film avec une histoire atypique qui présente enfin une civilisation stellaire intéressante, dont nous avons bien des choses à apprendre.

Voici ce qu’en dit Wikipédia :

L’action se déroule en 21541 sur Pandora, une des lunes de Polyphème, une planète géante gazeuse en orbite autour d’Alpha Centauri A, à 4.4 années-lumière.

Lorsque j’ai vu ce chef d’œuvre pour la première fois, il m’est apparu comme visionnaire, et en tout cas, faisant écho à mon ressenti par rapport à la vie qui emplit notre planète, une vie siégeant sur les hautes sphères spirituelles, d’allure irisée.

Dans cet article, je souhaite simplement souligner les aspects brillants qui m’ont profondément interpellée sur ce film de science-fiction novateur.

Avatar, c’est tout d’abord, pour ceux qui ne le connaâtraient pas, la découverte de ce fantastique berceau vert de Pandora, dans un futur proche, par Jack Sully, un marine blessé à la moelle épinière et paralysé des jambes.

Il découvre une planète forestière, en réalité une lune forestière, orbitant autour d’une géante gazeuse et de son étoile. Donc, les premières images du film sont superbes.

Pandora est habitée par le peuple des Na’vis, qui vivent dans les arbres et possèdent un lien très fort entre les membres de leurs clans.

Chaque clan est en fait une famille. Les clans vivent un peu partout sur la planète, un monde forestier fantastique avec des arbres d’au moins deux kilomètres de haut, pour les plus grands.

Bien sûr, la première rencontre de Jack Sully avec les indigènes méfiants est assez abrupte au départ. Il parle avec la chef spirituelle, Moa’t, laquelle dit qu’il est impossible « d’enseigner leurs usages à ceux qui viennent du ciel ». « Car il est très difficile d’emplir une coupe qui est déjà pleine. »

Mais les signes spirituels sont clairs, et Jack est initié peu à peu aux usages du clan Omaticaya, qu’il apprend à mieux connaître. Les Na’vis chassent et vivent en collectivité, ils dorment en groupe dans le même arbre, afin de se protéger des prédateurs qui hantent les forêts. Il existe des chiens reptiliens à la peau noire et brillante avec six pattes, et des animaux proches d’un mélange de dinosaure herbivore et de buffle. Les animaux en 3D sont saisissants de réalisme. Il existe beaucoup de petits lézards volants, mais aussi des « ikrans » que les Na’vis domptent pour voler sur leur dos. Tout cela est très spectaculaire, cela me donne envie de revoir le film !

Jack en vient lui même à devoir passer cette épreuve, et il réussit avec brio. Il est ainsi accepté par la tribu et tombe amoureux de la belle Neytiri, la fille du chef. Ensuite, il tente de faire son possible pour que les Na’vis soient épargnés, mais il s’aperçoit que les militaires se sont servis de lui pour connaître les points stratégiques faibles des indigènes.

Après une attaque surprise, les Na’vis sont décimés, et fuient.

La planète Pandora est très particulière, puisqu’elle possède des gisements d’unobtainium, un minerai fantastiquement rare, dont le prix sur Terre est exorbitant. A partir des profits juteux réalisés par l’industrie minière, il est possible de financer des travaux de laboratoire, menés par une équipe de chercheurs.

Ce minerai local est très particulier, il est parcouru de petits éclairs bleutés. Il semble posséder des propriétés ferromagnétiques, phosphorescentes et aussi dégager une radioactivité naturelle très légère.

Ce qui est très intéressant, c’est de constater que la présence de ces gisements coïncide avec les lieux où se trouvent les arbres sacrés des Na’vis, et où ils communient avec Eywa, leur déesse-mère, mais aussi avec la voix de leurs ancêtres.

Eywa, leur divinité, siège au cœur de Pandora, et les Na’vis, pensent que chaque défunt retourne auprès d’elle. Ils possèdent de plus des particularités physiologiques étonnantes.

Les Na’vis, sont des humanoïdes de très grande taille, 2M50, à 3 mètres, à la peau bleue magnifique et aux grands yeux vifs, verts ou dorés. Leurs visages sont très expressifs, et la nuit venue, leurs corps se parent de petits points de lumière phosphorescents du plus bel éclat.

Comme ils grimpent aisément aux arbres, ils possèdent une longue queue pour s’équilibrer.

Mais le plus extraordinaire, est cette excroissance de leur rachis cérébral qui se tient dans leur longue tresse de cheveux. Ils le nomment le lien, « tsaheylu », et l’emploient pour communier par l’esprit avec les animaux, les plantes, et même le sol de leur monde !

Donc, les Na’vis, sont un peuple en apparence sous développée, aux yeux des colons terriens.

Pourtant, ils pratiquent la télépathie avec les animaux, connaissent parfaitement l’harmonie qui unit la Mère et les êtres vivants sur leur monde, ils s’intéressent beaucoup à la spiritualité.

J’irai même plus loin pour affirmer que les Na’vis ressemblent vraiment aux Amérindiens.

En effet, ces derniers sont des archers habiles, montent à cru sur leurs coursiers, échangent par télépathie avec les chevaux et les serpents. Lorsqu’ils tuent un animal à la chasse, ils le remercient du présent de sa chair, et aident son âme à passer dans l’au delà. Ils connaissent le temps qu’il fera, et invoquent les esprits de la nature.

Contrairement à nous autres Occidentaux, les Indiens ne pratiquent pas la répression des émotions, ils les laissent jaillir d’eux-mêmes. Les Na’vis sont ainsi, très impulsifs, et cette fougue se traduit par un courage sans nom, lorsqu’ils doivent affronter des hélicoptères de combat et des vaisseaux bombardiers.

Dans leur histoire, les Indiens ont du faire face aux inventions terrifiantes des blancs et se battre juste avec des arcs et des flèches, face à des fusils de guerre et des canons.

Donc, les Indiens, de même que les Na’vis, sont un peuple connecté à la Terre. Ils ont un savoir que nous avons perdu en nous urbanisant.

Mais ce qui est frappant dans le film avatar, c’est d’assister à la reconquête d’un peuple dit primitif, un peuple qui doit faire face au pillage croissant orchestré par les industries de la Terre. Celles-ci s’accaparent le droit d’extraction minier et apparaissent comme des parasites. Elles ne demandent pas le permission de creuser le sol, mais imposent cela aux indigènes, et ne donnent rien en échange.

Cela dit, les indigènes ne sont pas intéressés par ce que la « civilisation » a à leur apporter, ils ne veulent pas de vêtements, d’autoroutes, d’écoles, ni de bière. Ils veulent juste continuer à vivre comme ils l’ont toujours fait, en étant vraiment libres.

Les escouades de marines, (des Américains je suppose), comme Jack Sully, sont venus là pour tuer au besoin le gibier Na’vi qui empêchera le succès de ces opérations, avec une importante artillerie lourde. Les hommes les plus féroces et les plus impitoyables ont été recrutés pour « pacifier » la planète.

L’atmosphère de Pandora est irrespirable pour les Terriens qui s’asphyxient en deux minutes. Voilà pourquoi ils doivent porter des masques et vivre dans des bases étanches.

Les colons terriens en place sur Pandora, sont cependant divisés. Il existe en premier les industries minières, hésitant à massacrer des indigènes, et notamment des enfants.

Le regard de la caméra montre le pillage de la nature par l’homme, une nature qu’il ne connaît même pas, et qu’il n’a qu’à peine étudiée. Donc, les forêts sont incendiées, même les sites sacrés, et le lieu d’habitat des populations, comme l’arbre-maison des Na’vis, qui n’ont nulle part où aller.

Il existe un parallélisme frappant avec les massacres d’Indiens qui ont lieu en Amazonie, par des mercenaires ou plus simplement des hélicoptères. Ces derniers déversent des maladies, des gaz, ou incendient la forêt, tuant des Indiens innocents.

Tout cela dure encore de nos jours, simplement parce que ces Indiens habitent sur des gisements de cuivre ou de pétrole. Comme les Indiens qui vivent dans les forêts n’ont pas d’existence administrative, aucun état civil, de tels massacres passent inaperçus.

Donc, les Na’vis sont un peuple entravant une extraction minière massive. Le plan de la Terre est simple, piller ce monde sans ce soucier des conséquences.

L’unobtainium participe à la vie de Pandora, sa phosphorescence se révèle la nuit, on voit donc, que les plantes et les habitants sont emplis eux aussi de ce composé bleuté. Le sol réagit et s’illumine aux pas des indigènes. L’arbre des âmes est le lieu où les Na’vis communient avec la mère, depuis des générations et des générations. Ce lieu est entouré d’un vortex magnétique surpuissant qui gêne le guidage des appareils militaires.

Certains soldats sont révoltés par la manière dont les Na’vis sont massacrés, ils font alliance avec les scientifiques, désireux de préserver ce monde sublime, et s’enfuient dans les montagnes.

Les scientifiques représentent une branche ouverte de la connaissance, notamment le Docteur Grace Augustine, une botaniste passionnée. Elle réalise que Pandora est en train d’être peu à peu détruite et que son peuple est un ennemi idéal à abattre.

Elle a découvert que les arbres sont tous connectés entre eux par un réseau énergétique semblable à un mycélium géant. Ce vaste réseau énergétique constitue une banque de données stupéfiante, de milliards et de milliards de connexions, bien plus que dans le cerveau.

C’est en réalité la mémoire entière de la planète ET DE TOUS CEUX QUI Y ONT VÉCU.

Tout cela, évidemment, me fait penser à ce qui m’a été donné de voir dans des visions analogues.

Sur Terre, cette mémoire est concentrée dans les cristaux de quartz, et aussi de calcite des grottes. Voilà pourquoi sûrement nos ancêtres aimaient les grottes, comme les Na’vis, ils arrivaient par la transe ou d’une autre manière à se relier à cette connaissance ancestrale. Ils arrivaient à voir les pas exacts de ceux les ayant précédés.

Les arbres communiquent effectivement entre eux, par leurs racines, bien sûr, mais aussi par le vent qui agite leurs feuilles faisant naître des ondes très subtiles dans l’air. Ils forment un peu comme des familles et je perçois de mieux en mieux les vibrations qui s’en échappent. Il existe également des esprits très sages qui veillent sur certains arbres.

Il en est de même pour les animaux, qui réagissent très bien aux influx de bienveillance des êtres humains. Lorsque je tente de photographier des animaux sauvages, il leur arrive de ne pas s’enfuir, mais de me regarder avec une grande curiosité. Je suis bien sûr la première émerveillée de ce contact.

Les liens entre les Na’vis et leurs lézards volants, les ikrans, m’ont particulièrement frappée à cet égard. C’est la première fois au cinéma que je vois une telle fusion, un tel lien psychique entre des animaux sauvages et des êtres humains.

Avatar est donc un film magistral qui illustre la reconnexion avec notre monde. Il fait naître des larmes de joie lorsque la belle Neytiri fonce dans le ciel avec son dragon volant, en passant au ras des falaises. C’est la reconquête de la liberté !!!

Celle-ci s’opère également pour Jack Sylly, condamné à se déplacer dans une chaise roulante. Il subit les railleries des autres légionnaires dès son arrivée à la base.

On apprend que l’armée de la Terre a déjà colonisé d’autres planètes, d’autres systèmes.

Elle vient sur Pandora pour s’approprier les gisements d’unobtainium et exercer une sévère répression sur les habitants qualifiés de « singes bleus ».

On apprend aussi que, parallèlement à cette campagne d’intimidation et de peur, des recherches sont menées pour comprendre les écosystèmes très particuliers de la belle Pandora.

Ces recherches au coût astronomique visent à essayer de pacifier les Na’vis en dialoguant avec eux.

Cela se fait au moyen des avatars, ces fameux corps développés en couveuse avec une hybridation Terriens/ Na’vis. Les avatars peuvent respirer sans masque l’air de la planète.

L’esprit du pilote d’avatar est projeté à distance dans un corps endormi, au moyen d’une machine qui harmonise les impulsions cérébrales du « pilote » et du corps à contrôler.

Jack Sully doit donc contrôler à distance un corps qui lui ressemble. Il prend la place de son frère jumeau défunt, de manière fortuite pourrait-on dire. Mais bien sûr, rien n’est hasard dans ce film, puisque la venue de Jack Sully va tout changer !

Il réapprend à courir avec un autre corps que le sien avec une joie presque douloureuse. Tout cela est admirablement bien montré dans des images superbes.

Le point culminant du film est l’affrontement final. A la veille de la bataille, Jack Sully parle à la Mère, au lieu sacré de l’arbre des Âmes. Il lui révèle ce que les humains ont fait sur Terre, laquelle est devenue une immense ville de ciment et de goudron. Ils ont « tué leur Mère » dit-il. Mais Eywa, qui doit simplement veiller au bon équilibre de la vie et n’est pas censée prendre parti, décide de changer le cours de la bataille.

Alors que les Na4vis sont décimés, des légions d’oiseaux, de lézards volants et de dragons féroces attaquent les vaisseaux bombardiers. Au sol, les animaux carnivores déciment les rangers et se jettent sur les véhicules tout terrain, qu’ils aplatissent comme des crêpes.

La victoire intervient donc.

« Ceux qui viennent du ciel » doivent s’en retourner avec leurs blessés sur leur monde agonisant. Les Na’vis conservent le matériel de guerre afin de veiller à la protection de leur planète, et acceptent que des Terriens dévoués restent sur leur monde.

Finalement, Jack Sully a le privilège de renaître entièrement dans le corps d’Avatar, et de venir l’habiter pour de bon. Les Na’vis lui font cette grâce pour avoir réussi à libérer leur monde.

Ce film est donc édifiant, c’est la première fois au cinéma après la Guerre des Étoiles épisode 6, (avec les Ewoks), que l’on assiste à l’écrasement d’une puissance technologique supérieure, par un peuple vivant en harmonie avec la nature.

Le film de James Cameron est aussi une ode brillante à la défense des peuples opprimés par les industries minières qui continuent à se remplir les poches sans éthique, à travers le monde.

Il met en exergue le droit à résister à ces pratiques de pillage de la nature, fondées sur l’ignorance de l’harmonie subtile de notre environnement. Le mal que nous faisons à la Terre, nous le faisons aussi à nous mêmes et à ceux qui fouleront ce sol après nous, voilà pourquoi il nous faut la protéger.

Ce n’est pas un concept écologiste ringard, c’est simplement une réalité présente, A LAQUELLE NOUS DEVONS TOUS FAIRE FACE.

A la lecture d’autres textes, je dirai que le réalisateur du film va beaucoup plus loin, puisqu’il révèle que le concept de conquête de l’espace est une bien grande arrogance de notre espèce. Avant de songer à conquérir d’autres mondes, il nous faut déjà arriver à face face aux problèmes environnementaux que nous ne sommes pas encore parvenus à régler, comme la pollution, la gestion des déchets, et le « vite consommer puis jeter ».

Pourquoi jeter des objets qui sont encore en bon état ? Il y en a tellement déjà dans les décharges. Sommes-nous devenus esclaves de la mode et du faire valoir social, au point d’ignorer le gaspillage généré par l’industrie de consommation de masse ?

Aller spolier indûment les ressources d’un autre monde ne nous sera pas permis, et ne fera qu’étendre le problème.

Si ce que disent les informateurs militaires est vrai, si l’armée de la Terre a déjà visité d’autres mondes où elle a implanté des colonies, alors, j’espère qu’elle l’a fait avec respect, en protégeant les peuples qui s’y trouvaient déjà en les respectant, et en préservant aussi les écosystèmes qui s’y trouvaient avant sa venue.

Je fais le vœu que le film Avatar, ouvre la possibilité d’un échange brillant avec nos frères et sœurs de l’espace, dont la présence se fait de plus en plus sentir.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Publié dans Articles

voyant médium parapsychologue

clairvoyant clairaudient channel télépathe parapsychologue


Quart Sud-Est, Rhône-Alpes, Ardèche, 07, Drôme, 26, Isère, 38, Loire, 42, Haute-Loire, 43, Puy-de-Dôme, 63, Vivarais, Massif Central, Auvergne-Rhône-Alpes, Cévennes, les Boutières, Bas-Vivarais, Haut-Vivarais, Vallée de la Drôme, Tricastin, Drôme Provençale, Forez, Lyonnais, Terres Froides, Vercors, Valentinois, Livradois, Livradois-Forez, le Puy-en-Velay, Clermont-Ferrand, Issoire, Saint-Étienne, Privas, Lyon, Valence, Grenoble, Montélimar, Aubenas, Largentière, Crest, Die, Romans, Vienne, Saint-Chamond, le Dauphiné, Dauphiné-Vivarais, Annonay, Tournon-sur-Rhône, Nyons, Bourg-de-Péage, Romans-sur-Isère, Tain-l’Hermitage, Belleville, Villefranche-sur-Saône, l’Arbresle, Neuville-sur-Saône, Rillieux-la-Pape, Décines-Charpieu, Meyzieu, Bron, Saint-Priest, Irigny, Grigny, Givors, Brignais, Oullins, Roanne, Mably, Montbrison, Feurs, Veauche, Firminy, Yssingeaux, Brioude, Riom, Thiers, Ambert, Châtelguyon, Cournon-d’Auvergne, Chamalières, Beaumont, Aubière, Gerzat, Roussillon, le Péage-de-Roussillon, Villefontaine, Bourgoin-Jallieu, la Tour-du-Pin, Rives, Voiron, Tullins, Moirans, Saint-Marcellin, Voreppe, Meylan, Sassenage, Fontaine, Échirolles, Eybens, Saint-Martin-d’Hères

Les différentes formes de télépathie

Les différentes formes de télépathie

Publié le 25 Juillet 2017 par Aurélia LEDOUX

Les différentes formes de télépathie

Message de Dorian

“Je suis Dorian et je me tiens à votre niveau.

Comment vous sentez-vous en ce moment, chers amis de la Terre ?

Pas trop remués, pas trop tourneboulés ?

Nous l’espérons bien car une mission importante de sauvegarde, d’entraide, est mise en place, pour stabiliser vos êtres. Et l’aide apportée est prodigieuse !

Nous sommes très nombreux à vos côtés, même si cela ne se voit pas.

Vous pouvez dès à présent le sentir, sentir les frôlements de nos guérisseurs par moments. Il s’agit bien évidemment d’êtres très purs, nulle crainte ne doit vous habiter.

Les guérisseurs sont des êtres d’amour, ils n’exigeront jamais rien de vous, aucun exercice n’est obligatoire non plus, n’en déplaise à certains gourous, qui exigent une contribution monétaire importante pour daigner seulement adresser leur bonne parole !

Les êtres qui ont pris place sur ce monde, pour dispenser des soins, sont cependant pour la plupart des personnes bienveillantes, désintéressés, lumineuses. Elles ont une envie sincère d’aider autrui, et demeurent dans la simplicité et la bonne humeur. Ces êtres se reconnaissent les uns les autres, il n’existe pas de concurrence entre eux, mais une entraide fraternelle, une envie de donner, de partager leurs enseignements.

Nous vous invitons à vous diriger vers les personnes qui vous mettent en confiance.

Nous vous disons tout cela avec amour, encore une fois, nulle pratique spirituelle particulière n’est exigée, ni indispensable, pour avoir du discernement, atteindre le mieux être, s’ouvrir aux nouveaux plans de conscience.

Cela se met en place tout seul. Il est bien évident que tous les êtres humains possèdent en eux-mêmes cette capacité télépathique, cette aspiration à communier avec autrui rend sa révélation effective. Ces dons, qui dorment en vous, sont autant de portes qui doivent s’ouvrir dans un certain ordre. Parfois, comme tous les êtres humains sont différents, il n’existe pas les mêmes émergences. L’usage de la télépathie sera ainsi différent en fonction des personnes, des individus. Et nous pourrions dire qu’il existe vraiment une immense variété d’individus !!!

La télépathie est un outil inné, qui se développe en utilisant un mode de pensée différent, basé sur le rôle de l’image, du visuel. C’est un peu comme une télévision à grande distance qui vous montre votre environnement, le visage d’un être cher, tout ce qui se passe sur les différents plans de conscience.

Parfois, suivant les signaux, certaines images sont floues, fugaces, d’autres fois, elles sont particulièrement nettes et signifiantes.

La télépathie utilisant les voix, ou clairaudience s’atteint lorsque la personne est habitée d’une certaine paix, d’un certain vide, qu’il n’y a plus de questionnement, d’agitation de la cognition. Alors des voix, d’autres voix surgissent et peuplent sa conscience au repos.

Il existe encore beaucoup d’autres formes de télépathie, elles ne s’exercent pas toutes au même niveau. Certains êtres humains ont de la facilité pour échanger avec les animaux, par exemple, d’autres avec les plantes, avec les plans de l’intraterre, ou les plans des élémentaux. D’autres êtres humains interagissent avec le haut plan, celui des anges ou des archanges. Chaque être a sa préférence.

Nous aimerions vous dire en cet instant combien nous vous aimons, combien nous vous encourageons à faire agir et à employer ce lien télépathique qui vous relie à tous vos êtres chers.

Nous allons essayer de vous mettre sur la bonne piste. Étant donné que vous êtes tous reliés entre vous, que vos consciences subtiles le sont, vous pouvez entretenir ce lien de pensées, ce lien psychique en permanence. Vous pouvez communiquer en permanence avec un être aimé, où qu’il se trouve. Même si vous avez l’impression qu’il ne vous entend pas, qu’il ne perçoit pas vos pensées, cette communication est effective, un bel échange d’énergie vous relie alors.

J’ai été ravi de pouvoir vous offrir ce message. Mes salutations à vous tous, amis de la Terre, je sens qu’il y a bien des présences qui tentent de prendre attache avec vous,

Je vous envoie tout mon amour et vous dis à très bientôt.

Dorian et les Guides de Lumière.”

 

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

 

Publié dans Messages

voyant médium parapsychologue

clairvoyant clairaudient channel télépathe parapsychologue


Quart Sud-Est, Rhône-Alpes, Ardèche, 07, Drôme, 26, Isère, 38, Loire, 42, Haute-Loire, 43, Puy-de-Dôme, 63, Vivarais, Massif Central, Auvergne-Rhône-Alpes, Cévennes, les Boutières, Bas-Vivarais, Haut-Vivarais, Vallée de la Drôme, Tricastin, Drôme Provençale, Forez, Lyonnais, Terres Froides, Vercors, Valentinois, Livradois, Livradois-Forez, le Puy-en-Velay, Clermont-Ferrand, Issoire, Saint-Étienne, Privas, Lyon, Valence, Grenoble, Montélimar, Aubenas, Largentière, Crest, Die, Romans, Vienne, Saint-Chamond, le Dauphiné, Dauphiné-Vivarais, Annonay, Tournon-sur-Rhône, Nyons, Bourg-de-Péage, Romans-sur-Isère, Tain-l’Hermitage, Belleville, Villefranche-sur-Saône, l’Arbresle, Neuville-sur-Saône, Rillieux-la-Pape, Décines-Charpieu, Meyzieu, Bron, Saint-Priest, Irigny, Grigny, Givors, Brignais, Oullins, Roanne, Mably, Montbrison, Feurs, Veauche, Firminy, Yssingeaux, Brioude, Riom, Thiers, Ambert, Châtelguyon, Cournon-d’Auvergne, Chamalières, Beaumont, Aubière, Gerzat, Roussillon, le Péage-de-Roussillon, Villefontaine, Bourgoin-Jallieu, la Tour-du-Pin, Rives, Voiron, Tullins, Moirans, Saint-Marcellin, Voreppe, Meylan, Sassenage, Fontaine, Échirolles, Eybens, Saint-Martin-d’Hères

Les animaux sont connectés à quelque chose de bien plus grand

Les animaux sont connectés à quelque chose de bien plus grand

Publié le 18 Mai 2017 par Aurélia LEDOUX

Message du Professeur Zolmirel

“C’est une nouvelle année qui s’annonce, avec la venue du printemps en vos terres du Nord, et je suis heureux, moi le professeur Zolmirel de vous dicter ce message !

En notre planète, il en est de même, bien sûr, il existe des alternances saisonnières, mais pas aussi marquées que chez vous. Il existe la saison des pluies et des vents, la saison de la germination et la saison des récoltes. Dans la plupart des zones habitées, l’hiver est absent, il existe juste à la place quelques mois pendant lesquels notre activité est ralentie. Nous nous consacrons surtout à la méditation, c’est à dire à préparer le cycle végétatif suivant.

Cet « hiver » est très doux, ponctué seulement par des vents, assez vifs, mais il n’existe pas ces phénomènes dévastateurs, comme les tempêtes, car nous communions parfaitement avec notre planète.

En votre monde, cela se fait de plus en plus, à la manière des tribus autochtones (que vos arrière grands parents avaient rabaissées au rang de « presque humains »), ou aussi à la manière des druides vénérables, des sages qui aimaient à parcourir les forêts.

Cette communion avec notre planète, fait que celle-ci va manifester tout simplement le temps, le cycle saisonnier le plus approprié pour la croissance végétale et le bien être des êtres vivants.

Nous possédons bien sûr des contrées tropicales et verdoyantes pour lesquelles le climat est chaud et doux toute l’année.

Mais il existe moins de zones d’eau que chez vous. Les zones océaniques ont ennoyé pas mal de vestiges, de palais anciens, par le passé. A présent ces palais sont la demeure des coraux et des forêts sous-marines, nous avons plaisir à y évoluer.

Nous considérons que cela est un cycle. Nous ne regrettons rien.

Lorsque certaines choses sont arrivées, nos sages ancêtres ont eu tôt fait de déménager pour s’installer en sécurité sur les hauteurs.

Oui, nous sommes ainsi, libres et sereins.

Maintenant, si cela devait se reproduire, nous aurions la capacité de déplacer des cités entières sans efforts. Nos plus grands sages peuvent agir de la sorte. Ils ont transcendé toute limitation inhérente aux capacités, que l’on prête soi disant au corps ou à l’esprit. Le corps et l’esprit sont en réalité illimités.

Vous pourriez songer que cela est lié à notre génome d’êtres extra terrestres à vos yeux.

Je vous assure que non, car nous étions comme vous autrefois, sans pouvoir apparent sur la matière.

Et puis, nous avons vite réalisé que certains de nôtres pouvaient agir à distance de manière heureuse sur de nombreuses choses. Ils pouvaient courber, modifier à leur convenance les champs de possibilité du réel. Le temps, mais aussi, l’avenir, en prédisant des événements, en les induisant dans les consciences à plus ou moins long terme.

Ils ont développé l’astrologie à un niveau très élevé, le fait de connaître l’avenir, les grands cycles, permet d’anticiper les possibles et donc de changer le déploiement du futur.

Donc, soyez conscients de cela, de ces merveilleuses facultés, de votre intuition, de vos esprits brillants. L’intelligence est pure instrumentation du réel, mais elle est froide, logique, dénuée d’imprévu.

L’imprévu, ce sont ces rêves intéressants que vous faites, ces brillantes illuminations qui vous traversent l’esprit, cette télépathie qui rejaillit entre les membres d’une même famille. La logique se connecte à une partie du réel, l’énergie du cœur, de l’amour embrasse la totalité de la création.

Offrir les mêmes cadeaux lors d’un anniversaire, est de la télépathie inconsciente, et cet état de choses va s’accélérer. Vous pouvez à présent parfaitement lire dans le regard de ceux que vous aimez, ressentir leurs pensées, leurs besoins. Cela n’est il pas merveilleux ?

L’amour permet tout cela, il ne connaît pas de frontière, en réalité, il n’y en a aucune. Lorsque vous vous y abandonnez avec grâce, vous le réalisez pleinement. Une fois que vous aurez connu cet état souriant, vous serez désireux de ne plus le quitter.

Ce sont vos esprits formatés par la pensée matérialiste, rigoriste, qui vous a été inculquée, qui vous poussent à rejeter cela au loin. La logique binaire, celle de vos ordinateurs, est intransigeante, rigide, elle compare, analyse, fragmente, érige des barrières entre les êtres qui savent, et ceux qui n’ont pas la chance d’être assez riches pour recevoir la connaissance.

Mais votre cœur, lui entrevoit bien d’autres possibles, car les possibles que vous attirez à vous, sont disposés en feuillets et il y en aura pour tout le monde !

Le cœur réunit les êtres, il ouvre les portes, avec lui, vos vies seront plus simples, plus fluides. C’est une énergie, un cercle vertueux de possibles qui se créée.

Votre pensée matérialise ces possibles, vos saines intentions les font venir à vous.

Vous pourriez rétorquer que deux choses antinomiques ne sont pas possibles.

Je vous répondrai qu’il existe plusieurs manières de lire l’information, et par conséquent de la vivre, en fonction de vos attentes, il existe une multitude de possibles, de niveaux d’existence.

Soyez conscients de tous ces niveaux, de toutes ces temporalités qui s’entrecroisent sans jamais se sur imprimer, qui s’enrichissent mutuellement.

Il existe la vie d’une fourmi, d’un moineau, d’un chat et la vôtre. Pour ces créatures, le temps est bien différent, n’est ce pas ? Ils ont l’impression que le temps passe beaucoup plus lentement que vous. La plupart des insectes ont cette impression, car ils ne vivent guère plus d’une saison.

Et pourtant sont-ils tristes ?

Non, bien au contraire ! Le joyeux ballet des abeilles, montre à quel point elles sont heureuses d’accomplir leur devoir. Les abeilles font partie de ces créatures qui favorisent la pollinisation, comme vous le savez bien.

Sur votre monde, de plus en plus de Terriens veillent à les protéger, ils ont compris à quel point leur présence était essentielle. Les abeilles accomplissent de petites merveilles d’architecture, en créant des alvéoles de cire par milliers ayant une forme d’hexagone parfait.

Elles ne sont pas les seules, beaucoup d’insectes, d’oiseaux, bâtissent des nids ayant une forme tout à fait régulière.

Et pourtant, vous dit votre logique, ils n’ont pas de règle, ni de compas. Alors comment font-ils ?

Ils arrivent à faire des choses que leur intelligence, à priori, ne leur permettrait pas d’accomplir.

Cela vous contraint à admettre que ces créatures sont reliées entre elles par l’esprit, et qu’elles possèdent nécessairement un degré de connaissances bien plus élevé que vous pourriez le croire.

Vous commencez tout juste à étudier cela, et à réaliser que les créatures les plus banales en apparence sont reliées à votre planète, au Grand Tout, et ont une vie spirituelle très intense.

Ces créatures manifestent par ces réalisations, une harmonie, des formes géométriques parfaites. De telles formes ont une grande influence, elles vibrent pour réémettre ce symbole de la fleur de vie, que vos ancêtres connaissaient bien, à l’infini.

Ces vibrations, ces fréquences harmoniques améliorent le bien être de votre planète, elles sont très efficaces pour maintenir une certaine stabilité, une certaine possibilité de choses merveilleuses, qui vont venir se cristalliser en douceur.

Ces chants d’oiseaux, de baleines, de chouettes, ces nids d’insectes, ouvrent des portes. Ils sont étroitement reliés à quelque chose de bien plus grand que vous commencez tout juste à entrevoir, ce grand arbre de la vie, de l’évolution, où chaque créature a sa place, où vous avez aussi la votre, en coexistant en étroite harmonie avec tout ce qui vit.

J’ai été heureux de m’exprimer sur ce point, sur ce qui vous relie aux autres créatures, à votre planète, aux étoiles, aux autres systèmes stellaires, et à nous !

Je vous souhaite une heureuse continuation, ainsi que beaucoup d’expériences enrichissantes qui vous permettront de porter votre regard bien plus loin.

Votre ami du dessus de la Terre,

Le Professeur Zolmirel.”

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu

que vous fassiez référence à notre blog http://www.unepetitelumierepourchacun.com

Publié dans Messages

voyant médium parapsychologue

clairvoyant clairaudient channel télépathe parapsychologue


Quart Sud-Est, Rhône-Alpes, Ardèche, 07, Drôme, 26, Isère, 38, Loire, 42, Haute-Loire, 43, Puy-de-Dôme, 63, Vivarais, Massif Central, Auvergne-Rhône-Alpes, Cévennes, les Boutières, Bas-Vivarais, Haut-Vivarais, Vallée de la Drôme, Tricastin, Drôme Provençale, Forez, Lyonnais, Terres Froides, Vercors, Valentinois, Livradois, Livradois-Forez, le Puy-en-Velay, Clermont-Ferrand, Issoire, Saint-Étienne, Privas, Lyon, Valence, Grenoble, Montélimar, Aubenas, Largentière, Crest, Die, Romans, Vienne, Saint-Chamond, le Dauphiné, Dauphiné-Vivarais, Annonay, Tournon-sur-Rhône, Nyons, Bourg-de-Péage, Romans-sur-Isère, Tain-l’Hermitage, Belleville, Villefranche-sur-Saône, l’Arbresle, Neuville-sur-Saône, Rillieux-la-Pape, Décines-Charpieu, Meyzieu, Bron, Saint-Priest, Irigny, Grigny, Givors, Brignais, Oullins, Roanne, Mably, Montbrison, Feurs, Veauche, Firminy, Yssingeaux, Brioude, Riom, Thiers, Ambert, Châtelguyon, Cournon-d’Auvergne, Chamalières, Beaumont, Aubière, Gerzat, Roussillon, le Péage-de-Roussillon, Villefontaine, Bourgoin-Jallieu, la Tour-du-Pin, Rives, Voiron, Tullins, Moirans, Saint-Marcellin, Voreppe, Meylan, Sassenage, Fontaine, Échirolles, Eybens, Saint-Martin-d’Hères

Message d’un chat

Message d’un chat

Publié le 16 Octobre 2016 par Aurélia LEDOUX

Nous pouvons communiquer avec de nombreux plans

Voici que la pensée de ce chat très agréable, avec lequel j’entretiens une relation psychique depuis quelque temps résonne. Je m’empresse de noter ce qu’il me dit, et je suis instantanément stupéfaite par la profondeur de ses idées.

Il y a là de quoi balayer toutes les idées préconçues sur l’intelligence des animaux. Ils savent, c’est à nous de les écouter, de les observer nous révéler le monde par leurs yeux grands ouverts.

« Nous les chats, nous pouvons communiquer avec de nombreux plans éthériques et extraéthériques. C’est ce qui fait notre bonheur, nous ne redoutons aucunement la solitude, juste la solitude affective, comme vous.

Nous aimons être entourés, être choyés, tout comme vous. Nous aimons les caresses et que l’on s’intéresse à nous. Le soir, nous avons besoin de recharger notre fluide près de vous.

Ce faisant, c’est un échange énergétique heureux qui s’instaure.

Nous aimons aussi manger des bonnes choses.

C’est pourquoi, il nous faut un complément en oiseaux, en petits animaux, car vos nourritures industrielles ne nous permettent pas de nous élever suffisamment, sur le plan de l’astral. Les chats effectuent ce nettoyage énergétique de vos demeures, parce qu’ils le sentent, le savent et le doivent.

C’est notre fonction, nous aussi nous aidons votre monde à s’élever, lorsqu’un chat se présente à vous et désire entrer en votre demeure, c’est pour la purifier.

Ne le mettez pas à la porte, laissez le agir, et vous vous sentirez mieux, dénués de vos peurs. 

Nous sommes là pour cela, telle est notre fonction et c’est une fonction que nous accomplissons toujours avec beaucoup de plaisir. 

N’aie pas mauvaise conscience de prendre ce message en dictée, cela nous remplit d’aise.

Il est beaucoup d’animaux « de compagnie » qui sont malmenés sur ce monde et nous n’avons pas souvent l’occasion de prendre la parole. 

Nous sommes reliés à tous les chats enfermés dans des cages, dans les laboratoires et qui subissent des expériences immondes, que l’on peut difficilement qualifier d’humaines. 

Pourtant, elles sont faites par des hommes, nous sentons leur souffrance. 

Lorsque nous prenons une vie, nous le faisons avec respect, et sans souffrance. Il s’agit toujours d’une vie plus rapide que la nôtre, et nous l’ingérons pour nous élever. 

Les oiseaux sont habitués à cela et ils savent se méfier de nous lorsque nous ne sommes point repus. 

D’une manière générale, nous sommes attirés par la rapidité. 

Vous nous voyez comme très indépendants et c’est bien ainsi qu’il en est, oui, nous aimons affirmer notre liberté. 

Nous sommes consternés de voir que vous passez votre temps à frapper sur des machines, plutôt que de vous occuper de vos semblables qui souffrent.

Vous n’avez pas le choix, dites-vous, mais on a toujours le choix. 

Ces machines pour certaines sont bonnes, d’autres ne servent qu’à accaparer votre temps par des futilités, en le détournant de la divinité.

Nous sommes soucieux de vous, de vous apporter du bien être, du réconfort, de vos enfants aussi, nous adorons jouer avec eux, nous faire cajoler ! 

Vos enfants si jeunes ne sont pas encore endoctrinés par cet enfermement de leur cœur, et par l’école, qui leur apprend surtout à se durcir et à être déçus du monde des adultes. 

Un enfant est pur. Emmenez vos enfants en pleine nature, laissez-les se reconnecter à la Terre, marcher pieds nus !!! 

Les enfants adorent cela, ces choses que vous appelez « chaussons », vous protègent du froid l’hiver, mais vous privent des vibrations de la Terre. Or, les enfants très jeunes préfèrent marcher pieds nus pour la plupart. 

Soyez fermes et conciliants avec vos enfants. Ils sentent la Terre, demandez-vous pourquoi ils ne veulent pas faire telle ou telle chose et essayez de comprendre la raison profonde.  

Ils ont la mémoire en eux, la mémoire de ce qu’ils étaient auparavant, cette mémoire doit être réactivée. 

Elle passe en vous à présent. 

Je suis admiratif au final de la faculté que tu as de taper sur cette machine très rapide, pour encoder ce texte et le transmettre à tes frères ! 

Pour nous les chats, la transmission est télépathique, instantanée, elle touche tout notre peuple en un éclair. 

Nous sentons tout ce qui se passe très loin, seulement si nous le voulons.  

Et nous voyageons lorsque nous dormons, oui, nous voyageons très loin.  

Les chiens aiment bien explorer l’extérieur, nous nous explorons l’intérieur, des êtres et des choses. 

Je vais te laisser à présent, j’ai été ravi de délivrer ce message.

Je suis un adorable petit chat gris-bleu aux grands yeux verts !

Avec beaucoup d’amitié pour ton peuple qui s’ouvre à cette brillante communion avec le Tout.»

Un petit chat aux grands yeux verts.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé

  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu

que vous fassiez référence à notre blog http://www.unepetitelumierepourchacun.com

Site source de l’illustration :

http://www.chamania.fr/tag/chats%20adoptes/11

Publié dans Messages

voyant médium parapsychologue

clairvoyant clairaudient channel télépathe parapsychologue


Quart Sud-Est, Rhône-Alpes, Ardèche, 07, Drôme, 26, Isère, 38, Loire, 42, Haute-Loire, 43, Puy-de-Dôme, 63, Vivarais, Massif Central, Auvergne-Rhône-Alpes, Cévennes, les Boutières, Bas-Vivarais, Haut-Vivarais, Vallée de la Drôme, Tricastin, Drôme Provençale, Forez, Lyonnais, Terres Froides, Vercors, Valentinois, Livradois, Livradois-Forez, le Puy-en-Velay, Clermont-Ferrand, Issoire, Saint-Étienne, Privas, Lyon, Valence, Grenoble, Montélimar, Aubenas, Largentière, Crest, Die, Romans, Vienne, Saint-Chamond, le Dauphiné, Dauphiné-Vivarais, Annonay, Tournon-sur-Rhône, Nyons, Bourg-de-Péage, Romans-sur-Isère, Tain-l’Hermitage, Belleville, Villefranche-sur-Saône, l’Arbresle, Neuville-sur-Saône, Rillieux-la-Pape, Décines-Charpieu, Meyzieu, Bron, Saint-Priest, Irigny, Grigny, Givors, Brignais, Oullins, Roanne, Mably, Montbrison, Feurs, Veauche, Firminy, Yssingeaux, Brioude, Riom, Thiers, Ambert, Châtelguyon, Cournon-d’Auvergne, Chamalières, Beaumont, Aubière, Gerzat, Roussillon, le Péage-de-Roussillon, Villefontaine, Bourgoin-Jallieu, la Tour-du-Pin, Rives, Voiron, Tullins, Moirans, Saint-Marcellin, Voreppe, Meylan, Sassenage, Fontaine, Échirolles, Eybens, Saint-Martin-d’Hères