Médium avec + de 10 ans d’expérience, 
 flashs et cartes, Belline, Tarot Mythique, Grand Etteilla

PROVOQUER UN DECLIC !………

Je vois souvent des personnes pleines de talents et de lumière intérieure, mais avec des doutes et le mental lourd comme un roc. J’ai eu un mental fort autrefois, j’étais «intello» comme on dit. Il y a quelques avantages mais aussi beaucoup d’inconvénients : cela complique les choses plus que ça ne les simplifie. Mais d’un autre côté, cela permet aussi de comprendre parfois pourquoi cela coince, et où…

Je vois des personnes qui osent puis dont les ailes se brisent sur les aléas de la vie, alors elles retombent blessées et un peu aigries, et leur mental au lieu de les aider les alourdit encore plus.
«Non, je n’y crois plus à tout ça», ai-je entendu d’une personne que j’aime beaucoup avec un cœur grand comme une colline…

A un moment ou à un autre, nous avons tous été à nous poser des questions sur «le bien et le mal» sur la Terre, et pourquoi, lorsque nous voulons essayer de faire avancer le Schmilblick, ça ne marche pas droit comme notre cœur le veut…

L’un des pièges à lever est de NE PAS CROIRE qu’il y a deux opposés qui s’affrontent. En effet le mal n’est pas un principe complémentaire en soi, il est tout simplement l’absence du seul principe qui soit. Les religions, et certaines traditions poussiéreuses, nous disent qu’il y a un mal à «combattre» et que de braves êtres ailés vous nous y aider, qui sont légions, et mèneront ce «combat» avec nous. Cela ne tient pas la route une seconde ! Soyons sérieux…

Ici et là, on trouve des «rituels de protections» pour ne plus être atteint(e) par les personnes méchantes, physiques ou d’esprit pur, croisées ici et là. Il est certain qu’un rituel peut, en quelque sorte, servir d’ustensile pour mettre certaines énergies en mouvement. On pourrait comparer un rituel au rôle que jouent les cartes comme support de voyance. Mais le rituel ne fait pas le travail. Il n’est qu’un ustensile neutre. Le seul remède au mal, c’est soi-même.

Il y a ces derniers temps une multiplications d’articles sur Internet qui invitent les Gens à visiter leur part d’ombre pour travailler dessus. Oui, c’est tendance et c’est bien. Qu’est-ce que j’en pense au bout du compte ? Dans un lointain passé, nous avons toutes et tous été «les salauds de l’histoire», dans des rôles qui feraient pleurer même les pierres. Et aujourd’hui, nous sommes dans un monde qui semble avoir perdu toutes les limites, dans une «polarité» apparente comme dans l’autre. Les deux extrêmes; le pire et le Meilleur. Et pourquoi ? Déjà, pour avoir un rappel de ce que nous avons pu être Autrefois. Mais aussi, pour bien nous montrer qu’on a le choix. Mais encore, pour nous montrer que tout peut changer et que rien ne dure. Plus encore, qu’il s’agit d’aller de l’Avant, et pas de reculer, de retomber en arrière. Il y a une illusion à dépasser : le mal ne «s’oppose pas» au Bien. Je le redis, le mal n’est PAS un principe. Le mal est l’ABSENCE d’un principe, celui du Bien. Cela change tout !

Quand notre mental doute, il nous alourdit, il nous empêche de vivre pleinement le principe du Bien. Le Bien est transcendant. Il est au-dessus de nous. Il est Cosmique. Il nous tend la main mais nous devons nous alléger pour arriver à sa portée. Comment ? En réformant nos croyances, en les effaçant purement et simplement. En passant ce qui doit l’être par-dessus bord. Fondamentalement, la Vie est Bonne, Généreuse, abondante, Intelligente, bien pensée, bien conçue, elle veut la vie et la multiplie. Alors, dans ce cas, pourquoi cela ne marche pas dans la vie de beaucoup de Gens ?


D’abord, parce que nous nous laissons enfermer dans de fausses limites.
Ensuite, parce que nous compliquons trop.
Mais encore, parce que nous ne savons pas faire le Vide pour accueillir quelque chose qui DÉPASSE totalement notre personnalité terrestre avec ses limites provisoires, qui ne vient donc ABSOLUMENT PAS de ce que la société et notre ancienne éducation nous proposent actuellement.
Il y a plus, mais j’y reviendrai par une autre voie…


Dans le récit magique du new age (rempli de voies sans issues) il y a de faux mythes qui ont la vie dure et se perpétuent dans nos temps modernes. «Nous sommes des êtres cosmiques qui ont tous les pouvoirs.» «Notre conscience cosmique a accès à tous les savoirs, peut tout et a déjà atteint ce que nous cherchons Ici Bas.»
Tout le monde, avec ces promesses, voudrait tenir son propre rôle de sauveur tout puissant, aidé(e) avec ses petits cœurs, ses anges, ses doudoux, ses prières, ses rituels, tout le folklore new age bien connu.
«Je suis un super channel cosmique qui propose une vérité que personne ne peut avoir pour le moment. Hé oui, moi je peux le faire, et vous pas encore. De là où je suis et où vous ne pouvez pas être, hé non, pas encore (mais bientôt c’est promis), moi je peux vous dire, moi je peux vous guider.» «Je suis irrattrapable, personne ne peut m’égaler, certainement pas toi.» Et on voit souvent ces braves personnes prêtes à secouer tout un chacun «pour leur Bien» perdre totalement la face un mètre sous terre quand les tempêtes de la vie sont là, sur elles, à leur tour, comme pour tout le monde.
Pourquoi ? On voit là un déni face à d’évidente lacunes de la personnalité terrestre, qui ne sont pas assumées consciemment par la conscience de l’état d’éveil, pour être ensuite retraitées par le subconscient, permettant la reconnexion entre le cœur et l’âme.
Le mental de la personnalité-ego est très limité.
Le subconscient peut briser toutes ces limites et nous relier CONSCIEMMENT à notre âme.
Il faut connaître tous ses défauts par cœur.
Bien les identifier un par un sans en oublier aucun.
Les regarder en face sans ciller.
Alors la conscience est claire. Mais elle doit l’être avec Bienveillance.
Le cœur et l’âme regardent en se taisant. La reconnexion avec la TOTALITÉ de soi se fait. Dans un premier temps tel que l’on est. C’est alors que le cœur et le subconscient donnent de nouvelles impulsions. Voici ce que je ne dois plus être. Voici ce que je dois tendre à devenir. Mais rien n’est figé. C’est un processus dynamique de renaissance perpétuelle réinventée chaque jour, réalimentée chaque jour. Ce n’est pas clôt, ce n’est pas raisonné, ce n’est pas limité. C’est ouvert, inspiré, spontané, permanent, et toujours ré-impulsé. C’est en connexion avec les Mondes d’Au-Dessus.

L’Univers est ouvert. Le mental terrien est trop souvent fermé. Le cœur humain ne demande qu’à s’ouvrir, mais certaines erreurs stratégiques notoires, de notre part, le blessent et le font se refermer, et en plus se caparaçonner. Le Subconscient peut nous sortir de là. Si nous arrêtons de nous comporter comme des enfants effrontés, insolents, fiers, pas du tout avisés, capricieux, de mauvaise foi, têtus et mal inspirés.
Il faut faire un GRAND BLANC, un grand Vide dans la conscience. Se mettre au neutre, en état de grande réceptivité.
– Commencer par se percevoir soi-même tel(le) qu’on est, de la manière la plus complète possible. Sans préjuger de rien. Juste un instantané de notre nature A UNE DATE DONNÉE.

Et c’est alors que peut se produire une chose toute simple : on fait preuve d’humilité et on laisse l’Univers agir en nous. On ne fait que donner l’impulsion créatrice INITIALE. Et l’Univers complète pour nous.
Pourquoi la vie des gens «ne marche pas» ?
Je doute. Je n’y crois plus. Le mal est contre moi. Je combats l’adversité. Le monde est ainsi. Mon rituel ne marche pas. Je ne sais pas que choisir. J’ai du mal à aller de l’avant. Je suis trop lourd(e). Je crois que…
STOP ! Croire n’est pas savoir. Savoir n’est pas connaître.
Il faut se laisser guider et inspirer par plus grand que soi
Les êtres qui ont évolué au-delà de nous, devant
Les autres formes de vie de la Nature qui suivent un chemin complémentaire
Les Intelligences du Dehors

Il faut avoir souffert «suffisamment» pour faire le bout de chemin restant sans ne plus opposer de résistance.
Déposer son cœur au pied de l’arbre : «Prends-le»
Et l’arbre vous le prend. Puis il vous prend par la main : «Je vais tout te montrer…»

Dans la vie les chamans ont dû souffrir pour avoir ce titre
Les authentiques du bout du monde, pas les néo-chamans urbains.
Les chamans s’abandonnent à plus grand qu’eux
au Grand Tout
au Grand Esprit
on n’est pas loin du Cosmique…

Les vrais êtres spirituels sont ainsi :
nous avons à la fois un intellect aiguisé
et une part spirituelle mature
nous avons les 2 côtés du cerveau développés
et ils acceptent de travailler ensemble au lieu de se tirer dans les pattes…
il est mauvais de n’utiliser que la moitié de sa tête………

Aux USA il y a des réserves indiennes
Elles sont administrées à 100 % par des Indiens…
…il y a donc des shériffs indiens
…avec la plaque étoilée…
Ils vivent à moitié comme des modernes
…et à moitié comme leurs ancêtres
On leur fout la paix.
Et devinez ce qu’il s’y passe :
il y a eu des atterrissages de vaisseaux spatiaux
car c’est l’un des rares lieux de la Terre dans lequel ils adorent venir
des Êtres TRÈS avancés…
C’est un VRAI shériff Peau Rouge qui a «balancé ça» sur un site ufologique des plus sérieux, il y a quelques années (moins de 4).
“Dans votre rusticité vous avez atteint le sommet de l’évolution humaine terrienne.”
“Vous visiter nous honore.”

Telle sera ma conclusion

voyant médium parapsychologue

LES PRESTATIONS QUE JE PROPOSE :